Appelez nos conseillers

Renseignement, information, prise de rendez-vous : nos conseillers sont à votre écoute.

0 800 881 888

Appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30, de 14 h à 18 h.

Être rappelé

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions vous apporter la meilleure réponse possible.

Vos projets de vie et d'investissement sont importants : nous vous apporterons les réponses et conseils les plus adaptés.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions la traiter au mieux.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles

*Champs obligatoires

Une stratégie de long terme est obligatoire

Pour réduire votre fiscalité, vous devez mettre en place une stratégie de long terme pour un objectif immédiat. Deux temporalités qui font que la défiscalisation ne s’improvise pas. Se faire aider par un conseiller en investissement financier est un impératif. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour une optimisation réussie. On fait le point.

Une réflexion globale

La pression fiscale des ménages n'a cessé d'augmenter ces dernières années en raison notamment du nécessaire financement des déficits publics. L'impact se fait ressentir à la fois par l'accroissement des taux d'imposition, par la diminution des possibilités de déduction et par le plafonnement des niches fiscales. Avant d’envisager des solutions de défiscalisation, il est essentiel de prendre en compte ces trois paramètres. Passage en revue.

Dressons tout d’abord, le cadre général. Les impôts sont de deux ordres :

  • Impôt sur le revenu (IR) : son montant dépend des revenus de votre travail et des revenus éventuellement générés par vos placements financiers et des placements immobiliers.
  • Impôt sur la fortune immobilière (IFI) : son montant dépend du montant de votre patrimoine immobilier total, y compris votre résidence principale (après un abattement de 30 %). L’impôt sur la fortune est dû par les foyers dont le patrimoine immobilier net taxable est supérieur à 1,3 million d’euros mais le montant de l’imposition à l’IFI se calcule à partir de 800 000 euros de patrimoine par foyer.

Chacune des catégories d’impôts dispose de ses propres alternatives et de ses propres déductions. Avant de choisir une solution de défiscalisation, un premier niveau d’analyse est nécessaire pour évaluer vos possibilités :

  • Pour réduire votre impôt sur le revenu, il faut accroître vos charges (emploi à domicile par exemple) ou bénéficier des dispositifs d’incitation créés par le législateur en contrepartie de la participation à la vie économique du pays (investissement locatif sous conditions, investissement dans l’innovation, retraite par capitalisation…).
  • Pour réduire vos impôts sur les revenus fonciers (loyers), vous pouvez créer du déficit foncier (dépenses de travaux, autres investissements immobiliers...), ou bien arbitrer une partie de votre patrimoine immobilier en le vendant pour investir dans une autre classe d’actifs.
  • Pour réduire votre impôt sur la fortune immobilière il est possible de diminuer votre patrimoine taxable en investissant dans des biens financiers ou exonérés (œuvres d'art, nue-propriété de parts de SCPI) ou en donnant la pleine propriété ou l'usufruit d'un bien à vos enfants.

L’opportunité de réduire votre charge fiscale est octroyée par l’État, qui renonce à une part parfois substantielle de ses recettes fiscales parce qu’il y trouve une compensation économique équivalente.

Il y a incitation fiscale lorsque l’investissement privé prend le relai du financement d’État : le dispositif Pinel et la nécessaire mise en chantier et en location de nouveaux logements, le PERP et le passage de la retraite (collective) par répartition à la retraite (individuelle) par capitalisation, les FCP dans l’innovation et le financement des entreprises innovantes qui démarrent.

Les deux horizons diffèrent car le besoin de défiscalisation est souvent immédiat : c’est « maintenant » que l’on veut alléger ses impôts, c’est souvent « plus tard » que l’investissement donne toute la mesure de ses « effets patrimoniaux ».

Il est essentiel de valider l’adéquation entre le choix du dispositif fiscal et votre situation patrimoniale, votre profil d’investisseur et votre horizon d’investissement.

Non seulement la dimension fiscale d’un investissement ne se suffit pas à elle-même au regard du législateur mais, de plus, elle ne doit pas mettre en péril la pérennité de votre organisation patrimoniale. C’est pourquoi, il est toujours essentiel de se poser ces questions :

  • Quel est le risque de perte en capital de l’investissement ?
  • Quelle part de capital est mobilisée pour le financement ?
  • Quel montant est éventuellement bloqué pendant la durée de l’investissement ?

Ces éléments doivent être mesurés, évalués, avant toute prise de décision. Un conseil avisé vous aidera à prendre les bonnes décisions car les solutions de réduction d’impôts sont multiples et il s’agit d’établir vos priorités.

Primonial vous aide

Dispositif Pinel

Cet outil patrimonial incontournable permet notamment de se constituer un patrimoine immobilier et de réduire la fiscalité appliquée aux revenus sur la durée de l’engagement.

En savoir plus

PERP

Les versements effectués sur un PERP peuvent être déductibles du revenu imposable.

En savoir plus

FCPI

Un investissement sur un Fonds Commun de Placement dans l'Innovation (FCPI) permet une réduction de l'impôt sur le revenu l’année de l’investissement

En savoir plus