Contactez-nous

Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Publié le 07.10.2022

Un mois d’août dans le rouge pour l’assurance vie

Pour la première fois depuis fin 2020, l’assurance vie a réalisé une collecte nette négative en août. Selon France Assureurs, les retraits ont ainsi été supérieurs aux montants placés à hauteur de 700 millions d’euros. Un résultat négatif qui s’explique par la progression du taux du livret A et par le comportement attentiste des épargnants dans un environnement économique incertain.

Un mois d’août dans le rouge pour l’assurance vie

L’assurance vie a connu un mois d’août difficile. Selon France Assureurs, la collecte nette (différence entre les dépôts et les retraits) a atteint -700 millions d’euros. C’est la première collecte négative depuis septembre 2020 (-250 millions d’euros), période marquée par la crise du Covid-19. Beaucoup de Français ont retiré leur épargne des contrats d’assurance vie pour la placer sur le livret A, dont le taux a doublé, pour passer à 2 %. Avec le livret de développement durable (LDD), ces placements ont connu une collecte record pour un mois d’août, quelque 5,28 milliards d’euros, du jamais vu depuis 2009.

Le principal support de l’assurance vie, les fonds en euros, semblent moins intéressants pour les épargnants que le livret A actuel. En effet, ces supports d’investissement traditionnels enregistrent une décollecte de 1,8 milliard d’euros en août et de 12,4 milliards d’euros depuis le début de l'année 2022. Leur rendement moyen était de 1,3 % en 2021 contre 2 % pour le livret A aujourd’hui. « Pour autant, les deux produits ne sont pas comparables car ils ne servent pas à financer les mêmes projets de vie », estime le directeur général de France Assureurs. Certains assureurs proposent de nouvelles typologies de fonds en euros, connus sous le nom de fonds en euros nouvelles générations.

Du côté des unités de compte1, les assureurs ont réalisé 1,1 milliard d’euros de ventes nettes au mois d’août, contre 2,5 milliards d’euros au mois d’avant. Pour France Assureurs, cette décollecte est aussi due au ralentissement économique et par conséquent un attentisme général des épargnants. Ainsi, au troisième trimestre 2022, après une tentative de rebond, les marchés financiers mondiaux ont finalement terminé la période par une baisse. Cela s’explique principalement par le pessimisme des investisseurs sur la santé de l’économie mondiale.

Quant aux encours, ils ont baissé également. L’assurance vie comptabilise au total 1 826 milliards d’euros dans ses caisses, chiffre en baisse de 2,7 % par rapport à fin 2021. Les raisons principales évoquées sont la chute des marchés actions et la hausse des taux d'intérêt qui mécaniquement font diminuer la valeur du portefeuille avec des titres anciens. Mais la remontée des taux d’intérêt peut aussi avoir des effets positifs sur l’assurance vie et notamment sur les fonds en euros qui sont souvent liés à des obligations d’États.


1 Les unités de compte présentent un risque de perte en capital.