Contactez-nous

Par Primonial

Tout savoir sur les produits structurés

Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les produits structurés : définition, avantages, inconvénients, fonctionnement, risques...

Niveau 1 – Les fondamentaux



Alors que les marchés financiers connaissent des variations importantes et que les produits garantis sont peu rémunérateurs, les produits structurés séduisent de plus en plus les investisseurs particuliers et s’imposent comme une solution de diversification.

Mais qu’est-ce qu’un produit structuré ?

Les produits structurés sont conçus pour vous permettre de valoriser votre épargne tout en bénéficiant d’un certain niveau de protection du capital à l’échéance du produit.

Les produits structurés se caractérisent par 3 éléments : un objectif de performance contractuel, une protection totale ou partielle du capital à l’échéance et une durée déterminée.

Prenons le 1er élément : l’objectif de performance. Spécificité des produits structurés, le niveau de performance proposé est contractuel. Pour savoir s’il sera délivré, il faut s’intéresser au moteur du produit, appelé le sous-jacent. Selon différents scénarios d’évolution définis au lancement du produit, la promesse de performance est délivrée ou pas. Par exemple, si le sous-jacent, qui peut-être un indice boursier, atteint le niveau prévu 12 mois plus tard, l’investisseur perçoit sa performance. Si ce n’est pas le cas, plusieurs scénarios sont alors proposés, ce qui permet à l’investisseur d’avoir une certaine visibilité sur son investissement, tant au niveau des gains potentiels que des pertes possibles.

Le deuxième élément est justement lié au risque des produits structurés qui proposent une protection partielle ou totale du capital à l’échéance. Ce mécanisme permet d’assurer une protection partielle ou totale du capital à l’échéance du produit à condition que le sous-jacent n’ait pas baissé au-delà d’un seuil défini au lancement du produit. Prenons l’exemple d’un produit offrant une protection du capital jusqu’à une baisse de -50% à l’échéance. À maturité, si le sous-jacent clôture à -45% alors l’investisseur récupérera son capital et l’éventuel gain tel que prévu dans le mécanisme du produit. À contrario, si le sous-jacent clôture à -60% alors l’investisseur subit une perte en capital, proportionnelle à la baisse du sous-jacent. Ainsi, la valeur de remboursement peut être inférieure au montant de l’investissement initial.

Dernier élément, le temps ou encore la durée. Les produits structurés ont une durée de vie déterminée et limitée dans le temps. En règle générale, les produits oscillent sur une durée de vie maximum de 10 à 12 ans. Mais certains produits permettent une sortie anticipée, dès lors que les objectifs du sous-jacent sont atteints. Au plus tard à l’échéance, l’investisseur sort du produit.

Il est néanmoins important de souligner que ces produits sont dits « complexes » et qu’ils ne conviennent pas à tous les investisseurs. C’est pourquoi, avant tout investissement, il est recommandé aux investisseurs potentiels de se rapprocher de leur conseiller en gestion de patrimoine afin d’évaluer les risques, et de s’assurer de la bonne adéquation du produit avec leur profil d’investisseur.


Niveau 2 – En pratique



Réservés aux investisseurs confirmés, cette solution sur mesure peut répondre aux besoins d’investisseurs expérimentés au profil de risque adapté.

Mais à qui s’adressent les produits structurés ?

Pour comprendre à qui s’adressent les produits structurés, il est important de ne pas confondre la notion de protection du capital offerte par les produits structurés avec la garantie en capital.

Il s’agit d’une protection relative, qui entre en action à l’échéance du produit. Pour cela, il faut comparer le niveau du produit au seuil de baisse défini. Si le produit est au-dessus de ce seuil, la protection joue son rôle et compense la baisse du produit. En revanche, en-dessous de ce seuil, l’investisseur subit une perte en capital proportionnelle à la baisse du sous-jacent. L’investisseur doit donc être en capacité financière de pouvoir perdre une partie ou la totalité de la somme investie. C’est pourquoi, les produits structurés doivent s’inscrire dans une optique de diversification du patrimoine, et en aucun cas représenter la totalité de l’allocation.

Par ailleurs, ces solutions doivent être envisagées dans une optique de long terme. En effet, la sortie avant l’échéance du produit fera perdre à l’investisseur l’ensemble des garanties de protection et de potentielle performance prévue à la mise en place du produit.

Par quel biais peut-on investir dans les produits structurés ?

Il est possible d’investir dans des produits structurés au sein de son contrat d’assurance vie ou de son contrat de capitalisation, ou encore en comptes-titres.

La fiscalité qui s’applique est celle de l’enveloppe utilisée. Si on prend l’exemple de l’assurance vie, et quand bien même le produit structuré serait arrivé à échéance, les gains générés ne seront pas imposés tant qu’il n’y a pas de rachat du contrat d’assurance vie.

Dans le cas d’un compte-titres, l’investisseur sera soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 % (prélèvements sociaux inclus).

Le produit structuré est un produit qui nécessite un véritable accompagnement de votre conseiller d’investissement financier.

Niveau 3 – Pour aller plus loin



Solution complexe mais en fort développement, les produits structurés peuvent revêtir différentes formes. Si tous les produits ont l’obligation de transparence et s’inscrivent dans un environnement particulièrement réglementé, leur montage dépendra des conditions de marché.

Parmi les principaux, nous pouvons citer les produits de rendement, les produits d’indexation et enfin les produits « autocall ».

Intéressons-nous aux produits autocall qui constituaient près de 90 % de l’offre des produits structurés émis sur le marché français en 2021 selon SRP, plate-forme de média et fournisseur de données privées sur les produits structurées.

Qu’est-ce qu’un produit « autocall » ?

Le produit « autocall », de l’anglais « automatically callable » est un produit qui offre la possibilité d’être rappelé par anticipation, à échéances fixes et sous certaines conditions définies au lancement du produit.

Le principe du rappel par anticipation permet le remboursement automatique du produit avec la performance associée, avant son terme, dès lors que la condition de rappel est remplie. Le produit prend alors fin. Dans le cas contraire, le produit continue jusqu’à la prochaine date de constatation. Ces dates de constatation peuvent être quotidienne, mensuelle, trimestrielle ou encore annuelle selon les produits.

Mais concrètement comment ça fonctionne ?

Prenons l’exemple d’un autocall, rappelable annuellement en cas de performance positive du sous-jacent et assorti d’un gain de 6 % par an en cas de rappel.

A l’issue de la première année, nous allons comparer le niveau du sous-jacent par rapport à son niveau initial. Imaginons que la performance constatée soit négative. Dans ce cas, le produit continue jusqu’à la prochaine constatation. A la 2nde et la 3ème date de constatation annuelle la performance du sous-jacent reste négative. Le produit continue donc encore. Mais à la 4ème année de constatation, bonne nouvelle, la performance du sous-jacent est désormais positive.

Et donc, cela va engendrer le rappel automatique anticipé du produit. Dans notre exemple, le produit s’arrête et l’investisseur récupère son capital assorti d’un gain de 6% pour chacune des années écoulées, et cela comme prévu dans le mécanisme du produit.

A noter que si le produit peut se terminer avant l’échéance initiale, l’investisseur ne connaît pas à l’avance la durée réelle maximale de son investissement. Il est donc important, lorsque l’on s’engage sur un produit structuré, de ne l’envisager que par rapport à sa durée de vie maximale.

Il est recommandé de se faire accompagner par un conseiller en gestion de patrimoine qui déterminera avec vous quels produits structurés vous convient et dans quelle proportion envisager cette solution financière. En effet, les produits structurés doivent être utilisés comme un outil de diversification. Il ne faut pas investir la totalité de ses avoirs financiers dans des produits structurés.


Les articles publiés sur ce blog ont été rédigés par Primonial et ont un objectif exclusivement informatif. Ils n'ont pas vocation à être exhaustifs et gardent un caractère général. Par ailleurs, les appréciations formulées reflètent l’opinion de leurs auteurs à la date de publication et sont susceptibles d’évoluer ultérieurement.

Ni les articles, ni les informations contenues dans ces derniers ne peuvent être considérés comme un conseil en investissement, une proposition d'investissement, une offre ou une sollicitation d'achat, de souscription ou de vente d'un instrument financier ou de tout autre produit et support d'investissement.

Les informations d’ordre juridique et fiscal contenues dans ce document sont à jour au moment de sa parution et sont susceptibles d’être modifiées ultérieurement. Les simulations présentées ont été réalisées en fonction d’hypothèses financières et la réglementation en vigueur à ce jour, ces éléments sont susceptibles d’évoluer. Les informations contenues dans ce document ont été prises à des sources considérées comme fiables et à jour au moment de sa parution, cependant leur exactitude ne peut être garantie.

En savoir plus

Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Newsletter

Recevez l’actualité patrimoniale et financière décryptée par les experts du groupe Primonial

Suivez-nous