Appelez nos conseillers

Renseignement, information, prise de rendez-vous : nos conseillers sont à votre écoute.

0 800 881 888

Appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 9h à 21h, et le samedi de 9h à 17h.

Être rappelé

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions vous apporter la meilleure réponse possible.

Vos projets de vie et d'investissement sont importants : nous vous apporterons les réponses et conseils les plus adaptés.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions la traiter au mieux.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Primonial - Publié le 13.05.2020

Retraite par répartition et par capitalisation : deux systèmes complémentaires

Depuis 1941, le système de retraite français fonctionne par répartition. Mais l’évolution démographique de notre pays met à mal ce système : il sera de plus en plus difficile de partir à la retraite avec des revenus décents. Dans un tel contexte, la retraite par capitalisation s’impose pour compléter la pension versée par l’État.

La retraite par capitalisation s’impose pour compléter la pension versée par l’État

Si l’assurance vie demeure le placement favori des Français avec près de 50 millions de contrats et 1 800 milliards d’euros d’épargne placés fin 2019 selon la Fédération française de l’assurance (FFA), la donne pourrait changer dans les années à venir du fait de l’essor de l’épargne retraite. Alors qu’en 1965, on comptait 4 actifs pour un retraité, il n’y en a plus que 1,8 actuellement. Et ce chiffre pourrait même atteindre 1,2 en 2050 selon le gouvernement. Une tendance de fond qui met à mal le système historique de retraite par répartition. Conscient de ce phénomène, le gouvernement a décidé de favoriser l’essor d’un système de retraite par capitalisation. Pour cela, il a mis en place, grâce à la loi Pacte, un nouveau Plan épargne retraite. Loin de s’opposer, ces deux systèmes devraient donc, dans les années à venir, devenir complémentaires.

Retraite par répartition et par capitalisation : mode d’emploi

Dans le système par répartition, les cotisations actuelles des salariés servent à financer les pensions des citoyens qui sont à la retraite à ce moment. Dans le système par capitalisation, les salariés épargnent pour financer leur propre retraite le moment venu. Chacun est alors libre de décider quelle part de ses revenus il met de côté chaque mois et où il la place. Cette épargne peut se faire via son entreprise, auprès de sa banque ou d'un fonds de pension privé. Une fois à la retraite, on obtient alors l'argent issu de ce qu'on a épargné durant sa vie active.

Avantages et inconvénients de la retraite par capitalisation

Une étude réalisée en janvier 2020 par Natixis montre que pour chaque euro cotisé depuis 1982, un système de retraite à 100 % par capitalisation aurait rapporté 21,90 euros contre 1,90 euro en répartition. Pour établir ce comparatif, Natixis a étudié le rendement moyen d’un portefeuille égalitairement réparti entre des obligations (bons du trésor France sur 10 ans) et des actions en France (indice boursier du CAC 40) sur la période 1982-2019. Si la retraite par capitalisation offre donc un potentiel de rendement plus important, cela ne va pas sans risque. Ainsi, le capital n’est pas garanti. En théorie, il n’est donc pas impossible de se retrouver avec un capital moins important que ce que l’on a épargné. La crise de 2008 a ainsi forcé de nombreux retraités américains à reprendre le chemin du travail car les fonds dans lesquels ils avaient investi avaient fait faillite. Ainsi, dans les faits, aucun système de retraite dans le monde n’a choisi la capitalisation à 100 %. Et vice-versa. En France, par exemple, les deux systèmes coexistent déjà.

Le système par capitalisation en France

Car si nous n'avons pas de régime par capitalisation, cela ne veut pas dire que la capitalisation n'existe pas. Actuellement, chaque actif contribue au système par répartition jusqu’au plafond de 320 000 euros bruts par an. À partir de ce niveau de salaire (qui devrait être abaissé à 120 000 euros après la réforme), il n’est plus possible d’ouvrir des droits supplémentaires à la retraite. Pour garantir des revenus à la retraite comparable à son niveau de vie, certains actifs doivent donc déjà se tourner vers des solutions dites de capitalisation. Par ailleurs, chaque citoyen est déjà libre d’ouvrir un compte d’épargne retraite ou tout autre placement financier comme l’assurance vie.

Actuellement, 12,5 millions de personnes détiennent un produit financier qui peut être vu comme un moyen de capitaliser en vue de la retraite. En revanche, les produits purement retraite ne connaissent qu’un succès modéré. D'après le Conseil d'orientation des retraites (COR), alors que le montant total des pensions de retraite reversées en 2018 s'élève à près de 325 milliards d'euros, les sommes versées dans le cadre d'un régime supplémentaire d'épargne s'élèvent à seulement 6,6 milliards d'euros, d'après la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES).


Anticiper

Les évolutions démographiques plaident en la faveur du système par capitalisation. Face au vieillissement de la population, l’allongement de la durée de cotisation, la hausse de l’âge de départ à la retraite et la baisse des pensions versées deviennent inéluctables. Il sera donc de plus en plus difficile de partir à la retraite avec une pension décente. Dans un tel contexte, il est donc important d’anticiper. Salariés cadres ou non-cadres, professions libérales, artisans, chefs d’entreprise... tous les statuts sont concernés. À ce titre, la retraite par capitalisation est la solution idéale pour compléter la pension versée par l’État. Plus tôt vous commencerez à vous constituer une retraite supplémentaire, plus vous appréhenderez votre avenir avec sérénité.

En savoir plus pour votre retraite