Contactez-nous

Tout savoir sur l'assurance vie : notre guide gratuit !

Demandez le guide

Par Primonial - Publié le 13.12.2022

Quel mode de gestion choisir pour son assurance vie ?

Pour optimiser la performance de leur contrat d’assurance vie, en respectant leur profil d’investisseur, les épargnants ont accès à une offre pléthore de supports. Mais comment déterminer son allocation et la suivre dans le temps ? Passage en revue des différents mode de gestion.

> Comment gérer son assurance vie ?

mode de gestion assurance vie

Tout d’abord, il est important de comprendre qu’un contrat d'assurance vie multisupports  est une enveloppe fiscale contenant les supports d’investissement de votre choix, du fonds en euros au capital et intérêts générés garantis à un nombre souvent importants d'unités de compte. Pour définir votre allocation, il faut prendre en compte plusieurs variables et notamment votre profil d’épargnant, votre objectif patrimonial, votre horizon de placement ou encore votre appétence au risque. 


En choisissant un contrat multisupport, il est essentiel de savoir quelles unités de compte vont fluctuer, à la hausse comme à la baisse, comme tout placement lié aux marchés financiers et que, de ce fait, l’investissement dans ces supports présente un risque de perte en capital.

Par conséquent, si par manque de temps il vous est difficile de suivre de près la situation géopolitique et macro-économique ou, si tout simplement, vos connaissances en matière de supports d’investissement ne sont pas suffisantes, vous pouvez, si l’assureur le propose, déléguer la gestion de votre contrat à des experts. Ainsi, après avoir défini votre profil d’investisseur pour vous proposer une allocation adaptée, ils veilleront à ce qu’elle reste toujours en accord avec votre profil d’investissement initial et ce malgré les évolutions des marchés. 

> En autonomie : la première manière de gérer son contrat est la gestion libre

Le souscripteur décide seul en s’appuyant sur les documents précontractuels des supports fournis avec son contrat (DICI). Si l’investisseur décide seul, il bénéficie souvent de l’avis de son conseiller en gestion de patrimoine.


Pour gérer son contrat, l’investisseur peut utiliser des options disponibles dans les contrats. Parmi celles-ci citons le stop and loss, qui permet d’arbitrer automatiquement les fonds dès lors qu’une baisse prédéterminée par l’investisseur est atteinte. A l’inverse, l’option « sécurisation des plus-values » permet de réaliser des arbitrages vers un fonds plus sécurisée dès lors qu’un niveau de performance, lui aussi prédéterminé, est atteint.

> C'est quoi la gestion pilotée ?

Avec une gestion pilotée, appelée également le mandat d’arbitrage, une fois son profil défini, l’allocation d’actifs au sein de son contrat sera effectuée en fonction des analyses de marché réalisées par la société de gestion. Ainsi, dès lors que des modifications de gestion seront identifiés, les arbitrages seront effectués pour tous les investisseurs du même profil, par l’assureur et ce, sans aucune intervention nécessaire du client ou du conseiller.



> La gestion personnalisée

Quant à la gestion personnalisée, appelée également discrétionnaire ou encore gestion sous mandat, son niveau de personnalisation est beaucoup plus important. C’est un service haut de gamme qui permet à l’investisseur de confier la gestion de son contrat d’assurance vie à un gérant dédié. Celui-ci dispose de toute la latitude pour agir et organiser le portefeuille selon ses convictions et ses propres analyses du marché, tout en respectant bien évidemment les objectifs, le profil et l’horizon de placement de l’épargnant.



> Assurance vie : comment choisir le mode de gestion le plus adapté ?

Il est important de se poser la question de l’autonomie souhaitée. Cependant, n’oublions pas qu’il est tout à fait possible de combiner deux modes de gestion au sein d’un même contrat. Il arrive couramment qu’un épargnant choisisse de déléguer la gestion d’une partie de son capital tout en optant pour la gestion libre sur l’autre.


En résumé, l’allocation d’actifs est clef dans la gestion financière de son contrat d’assurance vie. Pour réaliser la meilleure allocation possible, il faut déterminer son aversion au risque et son ambition de performance et choisir le mode de gestion le plus adapté à sa situation. Dans ces deux démarches, l’aide d’un conseiller en gestion de patrimoine est recommandé.

> Gestion pilotée ou personnalisée : y-a-t-il un montant minimum ?

Le seuil d’accès de chaque mode de gestion varie en fonction des contrats. La gestion libre fait office d’un choix « par défaut » dès l’ouverture du contrat. De ce fait, son seuil est celui qui s’applique à l’ouverture du contrat.


La gestion pilotée, elle, est habituellement disponible à partir de 5 000 € ou 10 000 €, mais ce mode de gestion se démocratise. C’est la baisse tendancielle des taux directeurs, installée depuis près d’une décennie, qui ne permet plus aux assureurs d’offrir de rendements intéressants sur leurs fonds en euros. Ainsi pour protéger les assurés et préserver leurs actifs propres, les assureurs n’ont d’autre choix que réorienter l’épargne sur des supports en unités de compte à la performance potentiellement plus élevée, mais plus risquées car n’offrant pas de garantie en capital. Par conséquent, accompagner les clients dans la gestion de leurs contrats multisupports devient essentiel.


Enfin, la gestion personnalisée s’adresse principalement à des épargnants disposant d’un capital de départ important. Certains assureurs proposent ce type de gestion à partir de 50.000 € mais ce seuil est habituellement plus élevé. En effet, les gérants estiment qu’un niveau de diversification intéressant est possible à partir de 250.000 €. Ces montants se justifient également par le fort degré de personnalisation de la gestion.


Dans tous les cas, avant de choisir un mode de gestion, pensez à solliciter un conseiller, il saura vous orienter vers la solution la plus adaptée à votre situation.

En savoir plus

Les articles publiés sur ce blog ont été rédigés par Primonial et ont un objectif exclusivement informatif. Ils n'ont pas vocation à être exhaustifs et gardent un caractère général. Par ailleurs, les appréciations formulées reflètent l’opinion de leurs auteurs à la date de publication et sont susceptibles d’évoluer ultérieurement.

Ni les articles, ni les informations contenues dans ces derniers ne peuvent être considérés comme un conseil en investissement, une proposition d'investissement, une offre ou une sollicitation d'achat, de souscription ou de vente d'un instrument financier ou de tout autre produit et support d'investissement.

Les informations d’ordre juridique et fiscal contenues dans ce document sont à jour au moment de sa parution et sont susceptibles d’être modifiées ultérieurement. Les simulations présentées ont été réalisées en fonction d’hypothèses financières et la réglementation en vigueur à ce jour, ces éléments sont susceptibles d’évoluer. Les informations contenues dans ce document ont été prises à des sources considérées comme fiables et à jour au moment de sa parution, cependant leur exactitude ne peut être garantie.


Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Newsletter

Recevez l’actualité patrimoniale et financière décryptée par les experts du groupe Primonial

Suivez-nous