Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Primonial - Publié le 31.10.2022

Qu’est-ce qu’une obligation ?

Souscrire des obligations revient à consentir un prêt à un taux et sur une durée connus dès le départ. En contrepartie, vous recevez une rémunération régulière (le coupon), généralement annuelle, à un taux d’intérêt fixe ou variable. À l’échéance, vous récupérez votre mise de départ, sauf en cas de faillite de l’émetteur.

Définition

Une obligation est une valeur mobilière représentant une part de dettes d’un État, d’une collectivité locale ou d’une entreprise. Vous pouvez devenir l’un de ces créanciers en investissant dans une obligation, c’est-à-dire une partie de cette dette. En plus du capital qui vous sera restitué à échéance fixe (en général, entre 5 à 30 ans), le débiteur s’engage à vous rémunérer périodiquement (tous les ans, ou tous les trimestres notamment) selon un taux d’intérêt fixe ou variable.

Fonctionnement

Pour comprendre le fonctionnement des obligations, quelques notions se révèlent indispensables :

  • Le nominal (ou valeur faciale ou principal) : il est égal au capital de départ emprunté par l’émetteur de l’obligation divisé par le nombre de titres émis. Par exemple, un émetteur décide d’emprunter un million d’euros. Ce capital sera divisé en différentes coupures, par exemple de 1 000 euros pour faciliter les échanges sur le marché. Ce montant de 1 000 euros correspond à la valeur nominale de l’obligation.
  • L’échéance ou maturité : il s’agit de la durée de vie de l’obligation. Elle peut correspondre à la date à laquelle le détenteur de l’obligation se voit rembourser le montant intégral du nominal c’est à dire le capital emprunté par l’émetteur. On parle alors de remboursement du capital in fine. Ce remboursement peut également être régulier et se réaliser par un amortissement constant (chaque versement comprend une part identique de coupon et de capital) ou par annuités constantes (le capital remboursé est constant à chaque versement). L’échéance moyenne d’une obligation est de dix ans.
  • Le coupon : il correspond au versement périodique d’un intérêt au détenteur de l’obligation. Selon la nature de l’obligation, le versement des intérêts peut être régulier (généralement tous les ans) ou intervenir in fine, c’est-à-dire à l’échéance. De même, le taux d’intérêt versé peut être fixe (le revenu de l’intérêt perçu périodiquement est constant) ou variable (le taux d’intérêt varie en fonction des taux du marché).

Le risque principal du créancier est de ne pas se voir restituer la somme prêtée en cas de faillite du débiteur. C’est pourquoi, on peut assimiler le taux d’intérêt à la part de risque prise par l’investisseur : plus le taux d’intérêt est rémunérateur, plus l’investissement est risqué. Ainsi, si vous voulez maximiser les chances de vous faire rembourser la totalité du prêt que vous avez concédé, préférez des taux d’intérêt moins élevés. Attention néanmoins, il existe d’autres risques comme le risque de baisse de la valeur de l’obligation en cas de revente avant l’échéance ou le risque de défaut de repreneur en cas de revente de l’obligation.

À qui cela s’adresse ?

Les obligations s’adressent à des investisseurs avertis. De plus, comme cette épargne est immobilisée, vous devez être en mesure de ne pas avoir besoin de cet argent pendant plusieurs années. Enfin, vous devez être conscient que vous pouvez perdre tout ou une partie du capital investi si l’émetteur fait faillite.


Pourquoi c’est intéressant ?

Leur rendement fixe est sans doute le principal atout des obligations. Dans la plupart des cas, l'investisseur qui achète une obligation connaît le rendement qui lui sera attribué chaque année. Ce principe possède toutefois un certain nombre d'exceptions. Il s'agit des cas dans lesquels le rendement est lié à un indice ou à un indicateur de taux. Avant d’investir, réfléchissez au niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. Si vous souhaitez limiter le risque de votre placement, veillez à sélectionner des obligations dont l’émetteur bénéficie d’une excellente solidité financière. Vous obtiendrez des revenus moindres qu’avec des obligations moins bien notées, mais vous prendrez aussi moins de risques.

Quel impact a l'inflation sur les obligations ?

Le retour de l’inflation impacte fortement le marché obligataire. Qui dit inflation, dit hausse des taux à long terme. Ce qui est intéressant pour les nouvelles obligations qui sont émises. En revanche, pour les anciennes obligations, leur prix baissent mécaniquement puisqu’elles sont moins attractives par rapport aux nouvelles. C’est pourquoi certaines obligations sont indexées sur le taux d’inflation. Elles garantissent à leurs détenteurs un réajustement quotidien de la valeur de leur investissement en fonction de l’évolution de l’inflation. Ainsi, chaque année le coupon et le prix de remboursement sont réévalués pour tenir compte de la hausse de l’indice des prix depuis le lancement de l’emprunt. L’épargnant est alors protégé contre l’inflation.

Le + Primonial

Votre conseiller en gestion de patrimoine vous accompagne pour choisir le meilleur moyen pour investir dans les obligations. Vous pouvez également disposer sur certains de nos contrats de la gestion sous mandat qui vous permet de bénéficier de l’expertise de notre Groupe pour sélectionner les meilleurs placements.

Comment investir ?

Vous pouvez acheter une obligation directement auprès d’un intermédiaire financier agréé. Les obligations peuvent être émises sur le marché dit primaire, c’est-à-dire acquises directement auprès de l’émetteur, ou sur le marché dit secondaire (en Bourse), c’est-à-dire auprès d’investisseurs revendant des obligations acquises sur le marché primaire. Pour investir dans des obligations via différentes enveloppe comme l’assurance-vie, il existe par exemple les ETF (Exchange Traded Fund). Il s’agit de paniers d’obligations qui répliquent les performances d’indices ou des fonds spécialisés investis dans des obligations assorties d’une protection contre l’inflation.

En savoir plus pour votre épargne