Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Agefi Actifs - Publié le 28.07.2022

PrimoPacte 2 reconduit pour une saison 2

Le groupe de gestion patrimoniale Primonial a débuté la commercialisation de la seconde version de son Unité de compte (UC) de private equity, PrimoPacte.

Stratégie approuvée

Lancé en 2019, le premier millésime a investi pour 40 millions d’euros dans quelques 189 sociétés,  essentiellement au stade de capital transmission et capital développement. Dans le détail, son allocation était répartie entre 50 % de fonds primaires (sourcés et validés par Sogecap), 40 % de fonds secondaires (sélectionnés par Eurazeo) et 10 % de co-investissements en direct. Au total, 19 fonds composent son portefeuille, gérés par une demi-douzaine de sociétés de gestion, dont Ardian, KKR, Bridgepoint et Partners Group. Les secteurs sont variés : on y retrouve aussi bien des surgelés (Picard), que des maillots de bain (Arena) et même des garages automobiles (Carglass). Côté géographie, les gérants ont les yeux surtout rivés sur le Vieux continent. « Environ 14 % du portefeuille est basé aux États-Unis, le reste est essentiellement en Europe », détaille Martin Alix, directeur du développement produits de Primonial Ingénierie et développement.

Selon Quantalys, le fonds présentait à fin mars une performance de 11,94 %. La valorisation des parts a augmenté : de 100 euros au lancement, elle s’affiche à présent à 115,62 euros. Mais les arguments décisifs de PrimoPacte ne tiennent pas nécessairement dans son espérance de plus-value élevée, inhérente à la classe d’actifs.

L’UC se distingue par une liquidité permanente sans frais (sur les parts A), garantie par Oradéa Vie, sur la base d’une valorisation bimensuelle. Et surtout, l’unité de compte se veut accessible, avec un ticket d’entrée à 5.000 euros. La recette semble avoir fonctionné : malgré un an de fermeture (de mars 2020 à avril 2021) dû à la crise sanitaire, PrimoPacte I a collecté 42 millions d’euros.

Satisfait de ces chiffres, Primonial entend capitaliser sur son succès et reprend stricto sensu la même stratégie de gestion pour ce second millésime. Seul le format du fonds évolue et passe d’une Société par actions simplifiée (SAS) à un Fond commun de placement à risque (FCPR). Ses ambitions sont également revues à la hausse.

« Compte tenu du succès de PrimoPacte I et de la démocratisation du private equity depuis 2019, nous voulons collecter au moins le double de la première UC, soit entre 80 et 100 millions d’euros », confie Latifa Kamal, directrice générale adjointe de Primonial Ingénierie et développement

Afflux de fonds

Il est vrai que ces dernières années le private equity a le vent en poupe. L’engouement des particuliers pour la classe d’actifs pousse les sociétés de gestion à rivaliser de produits pour les combler, souvent sous la forme de fonds de fonds. Au risque parfois de frôler la surexposition en intégrant deux produits différents à son patrimoine global. Par exemple, si on compare le portefeuille de PrimoPacte I à Miriad, le FPCI d’Inter Invest, la surreprésentation des marchés européen et américain saute aux yeux. Le private equity oui, mais avec parcimonie donc. D’autant que la question d’un overlap de titres entre le premier PrimoPacte et son petit frère se pose également. « Les deux fonds ont une durée de 10 ans chacun. Il est possible que pendant un laps de temps, ils contiennent quelques lignes en commun, notamment au début de la cession des participations de PrimoPacte I, reconnaît Martin Alix. Mais c’est davantage une question de temporalité que de stratégie et seulement une hypothèse à ce stade ». PrimoPacte II a une durée de vie de 10 ans, pouvant être prorogée deux fois d’un an à la discrétion d’Eurazeo. Comme son prédécesseur, l’UC est accessible dans les contrats d’assurance vie ou de capitalisation Target+, Target + Capi, Target + Capi PM et du  Plan Épargne Retraite PrimoPER, assurés par Oradéa Vie. Sa commercialisation a débuté et prendra fin dans 24 mois.

En savoir plus