Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Vous pouvez aussi nous joindre par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Nadine Trémollières - Publié le 15.03.2021

Point Marchés Février 2021 - Le temps renverse tout ce qu'il élève.

Alors que les campagnes de vaccination s’accélèrent dans tous les pays développés, les anticipations sur la réouverture des différentes économies continuent à soutenir les marchés actions à l’échelle mondiale.

Bien que la fin du mois fût plus compliquée pour les actifs risqués, les performances globales sur février sont reparties à la hausse sur toutes les zones géographiques. Le MSCI World a progressé de 2,6 % (en USD), le S&P 500 a gagné 2,8 % (en USD) et l’Europe est à l’unisson, avec une hausse de 2,6 % pour l’indice MSCI Europe (grandes capitalisations) et de près de 4 % pour l’indice MSCI EMU Small Caps (petites et moyennes capitalisations), qui regagne du terrain.

Des évolutions contrastées sur les marchés boursiers

Pourtant, pour la première fois depuis de longs mois, cette hausse ne concerne pas tous les actifs et certains secteurs sont chahutés alors qu’ils avaient connus jusque-là une hausse ininterrompue. Les valeurs technologiques, représentées par l’indice Nasdaq et considérées comme le nouvel eldorado de 2020, ont ainsi franchi la barre historique des 14 000 points en février mais ont reculé très rapidement les jours suivants pour abandonner près de 1 000 points. Au global, ces valeurs affichent une performance positive de 1 % (en USD) sur le mois, en retrait par rapport aux autres secteurs. Il en est de même pour la Chine, qui, après avoir fêté en fanfare l’arrivée de l’année du buffle (comme en 2009), se retrouve confrontée à un redémarrage plus compliqué. Son indice phare, le MSCI CHINA, a abandonné près de 10 % (en USD) sur la dernière quinzaine et affiche une baisse contenue à 1 % (en USD) sur le mois.

Ces deux marchés, qui tiraient les indices actions depuis de longs mois, se sont fortement retournés mi-février du fait de craintes d’une surchauffe économique aux États-Unis et d’une hausse des taux d’intérêt. En effet, les courbes de taux américaines ont continué leur pentification avec une hausse de 30 points de base sur le taux 10 ans qui a atteint un plus haut à 1,45 %, alors que les taux courts restaient inchangés. Cependant, la nervosité des investisseurs semble en décalage avec le ton accommodant de la FED. Cette dernière n’envisage pas de hausse de taux avant la fin 2023, considérant que la hausse actuelle de l’inflation est transitoire et qu’elle résulte des effets de base par rapport à l’année 2020. Les chiffres macroéconomiques américains démontrent que l’activité économique est solide, avec une amélioration du marché de l’emploi, un regain de mobilité dans de nombreux États et une confiance améliorée, tant au niveau des ménages que des entreprises (indice ISM manufacturier en hausse de 2,1 points pour passer la barre des 60). De plus, l’énorme plan de relance (10 % du PIB américain) en cours d’approbation par le Congrès devrait contribuer positivement aux perspectives de croissance 2021.

En Europe, les restrictions de déplacement restent intenses avec la diffusion, désormais très large, du variant anglais. Et le rythme de vaccination est très inférieur à celui des États-Unis. Cette situation continue de pénaliser l’activité à court terme, même si les chiffres macroéconomiques s’améliorent progressivement dans la zone. Le PMI manufacturier global a progressé de 3,1 % à 57,9 et atteint même 60,1 en Allemagne. Cependant, un creux dans l’activité est à prévoir au 1er trimestre, avec une amélioration continue par la suite.

Ce scénario de reflation globale constitue une bonne nouvelle pour les marchés actions et surtout pour les actions cycliques. Ces dernières devraient bénéficier de la réouverture des économies, tout en conservant des conditions monétaires favorables et un contexte d’inflation modéré.

Que faire dans cet environnement ?

Le mois passé a vu s’installer un rebond des valeurs cycliques au détriment des valeurs de croissance, et ce mouvement pourrait préfigurer une large rotation cyclique dans les mois à venir. La remontée des taux, même si elle est plus importante aux États-Unis qu’en Europe, pénalise les sociétés de croissance qui sont sensibles aux taux réels et qui ont des multiples de valorisation très tendus. C’est dans ce contexte là qu’il faut analyser le retournement du marché des valeurs technologiques.

À l’inverse, les secteurs des ressources basiques liés à la reflation, les secteurs bancaires liés à la pentification de la courbe des taux, ou encore le secteur des voyages/loisirs lié à la réouverture de l’économie, surperforment depuis le début de l’année, et plus particulièrement en février. Le secteur des voyages a ainsi progressé de 13 % sur le mois, devançant le secteur bancaire avec un gain de 12 %. De l’autre côté du spectre, les secteurs défensifs sont à la peine : -7 % pour la santé et -8 % pour les services aux collectivités.

C’est réellement le premier mois de « rotation sectorielle » durant lequel les investisseurs vendent certains secteurs pour les remplacer par d’autres, alors que jusqu’à maintenant la hausse des marchés était plus homogène. Sans abandonner nos convictions sur des secteurs qui, selon nous, restent incontournables dans les allocations (valeurs technologiques, santé, développement durable), nous souhaitons entériner ce changement de psychologie en rééquilibrant quelque peu les portefeuilles vers des actions plus cycliques qui pourraient surperformer à court et moyen termes les autres thématiques.

Achevé de rédiger le 11/03/2021.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Les articles publiés sur ce blog ont été rédigés par Primonial et ont un objectif exclusivement informatif. Ils n'ont pas vocation à être exhaustifs et gardent un caractère général. Par ailleurs, les appréciations formulées reflètent l’opinion de leurs auteurs à la date de publication et sont susceptibles d’évoluer ultérieurement.

Ni les articles, ni les informations contenues dans ces derniers ne peuvent être considérés comme un conseil en investissement, une proposition d'investissement, une offre ou une sollicitation d'achat, de souscription ou de vente d'un instrument financier ou de tout autre produit et support d'investissement.

Les informations d’ordre juridique et fiscal contenues dans ce document sont à jour au moment de sa parution et sont susceptibles d’être modifiées ultérieurement. Les simulations présentées ont été réalisées en fonction d’hypothèses financières et la réglementation en vigueur à ce jour, ces éléments sont susceptibles d’évoluer. Les informations contenues dans ce document ont été prises à des sources considérées comme fiables et à jour au moment de sa parution, cependant leur exactitude ne peut être garantie.

En savoir plus pour votre épargne

Votre avis nous intéresse

Un commentaire, une idée ou une question ? Partagez les avec nous !

Votre commentaire

Format .png, .jpg, .pdf

Si vous souhaitez être recontacté(e) suite à votre message, laissez nous votre adresse mail (optionnel).

* Champs obligatoire

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.