Appelez nos conseillers

Renseignement, information, prise de rendez-vous : nos conseillers sont à votre écoute.

0 800 881 888

Appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 9h à 21h, et le samedi de 9h à 17h.

Être rappelé

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions vous apporter la meilleure réponse possible.

Vos projets de vie et d'investissement sont importants : nous vous apporterons les réponses et conseils les plus adaptés.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions la traiter au mieux.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Nadine Trémollières - Publié le 02.09.2020

Point marchés été 2020

Tout ce que vous auriez pu rater pendant vos vacances sur la planète finance

Cet été a été globalement calme sur les marchés financiers et les grandes places boursières ont enregistré des performances positives. Cependant, la hausse a été beaucoup plus marquée aux États Unis et en Chine que sur notre continent Ce sont essentiellement les valeurs technologiques qui ont continué leur progression, même si le début du mois d’août a vu un début de rebond de certaines valeurs cycliques Ainsi, le Nasdaq Composite a progressé de 17,22 % (en USD) au cours de l’été, dans le sillage d’Apple qui dépasse les 2 000 milliards de dollars de capitalisation C’est la première fois aux USA qu’une entreprise atteint ce niveau en Bourse. En revanche, c’est la deuxième fois dans le monde après Saudi Aramco, compagnie nationale saoudienne d'hydrocarbures Second record pour Apple car le titre atteint 6,5 % de pondération de l’indice S&P 500 (record détenu par IBM en 1984 avec 6,4 % de l’indice américain).

Au point de vue économique, de nombreux signes positifs ont pu être observés en juillet et en août malgré une activité toujours en retrait par rapport à l’avant Covid 19. Pourtant, sur le plan sanitaire la situation est toujours inquiétante même si des moyens de recherche inégalés sont déployés, avec pas moins de 165 vaccins en cours de développement dans le monde.Cependant, seulement 26 sont en test clinique, dont 12 en phase 2 et 6 en phase 3. De son côté, la Russie a annoncé le passage en phase 3 de son vaccin « Spoutnik V » sans le consentement de l’OMS qui n’était pas au courant du développement d’un vaccin par la Russie. D’après la banque d’affaires Goldman Sachs, au moins un vaccin sera approuvé par l’OMS d’ici fin 2020 et largement distribué au travers du globe avant la fin du second trimestre 2021.

Aux États Unis, la FED a maintenu sa politique monétaire inchangée en juillet Elle continue son programme de rachat d’actifs sur les marchés, avec en prime un nouveau soutien budgétaire d’environ 1 5 milliard de dollars en cours d’élaboration au Congrès Cependant, lors du symposium annuel de Jackson Hole fin août, le président de la Fed a annoncé un infléchissement de la politique monétaire de son pays. Concrètement, les modifications apportées à la stratégie de la Fed signifient qu’une inflation supérieure à l’objectif des 2 pourra être tolérée « pendant un certain temps » sans augmentation des taux d’intérêt, a expliqué Jerome Powell. Pendant ce temps, la première économie du monde continue son redressement grâce à la reprise progressive de certaines activités dans le pays. Mais de nouveaux cas de Covid 19 ont été recensés dans plusieurs États clés, ce qui a obligé les autorités à introduire de nouvelles mesures couplées à l’interdiction de certaines activités. Malgré le ralentissement des destructions d’emplois, le marché du travail reste sous forte tension avec un taux de chômage d’environ 11. Dans cette optique, le taux 10 ans américain a battu un nouveau record historique à la baisse le 4 août à 0,50%. Il est donc descendu en dessous du plus bas historique jamais atteint au milieu du mois de mars 2020 alors que le S&P 500 a repris plus de 40 depuis le 23 mars 2020 et que les spreads du high yield américain se sont resserrés de 150 points de base. On assiste donc à une distorsion relativement importante des actifs et des anticipations des différents investisseurs.

EURO

De son côté, la zone européenne continue son rebond économique après plusieurs publications d’indicateurs positifs comme les PMI flash (54,8 % en juillet vs 48,5 % en juin) qui montrent des améliorations dans les grands secteurs d’activité, même si on note un léger fléchissement de ces indicateurs au mois d’Août 51,6 %. Tout comme aux USA, la demande intérieure en Europe reste la principale source de croissance pour la zone car le commerce mondial est encore à l’arrêt en raison de nombreuses restrictions. Le marché du travail reste toujours sous pression en Europe en raison de l’incertitude concernant la pandémie, les entreprises continuant donc de réduire leurs effectifs. Cependant, la création du fonds de relance au sein de l’Union Européenne a apporté une note très positive. Pour la première fois depuis sa création, la zone euro montre qu’elle peut parler d’une seule et même voix en faisant cet effort commun d’un montant de 750 milliards d’euros afin de venir en aide aux pays les plus affectés par la pandémie de Covid 19. Ainsi, la Commission européenne émettra de la dette au nom de l’UE avec, pour objectif, la convergence et la redistribution entre les pays. À noter que le programme de relance global de l’UE atteint désormais 1 824 milliards d’euros.

Du côté des pays émergents, la situation est toujours très hétérogène avec un contrôle de l’épidémie sur la zone asiatique, alors que l’Amérique latine paye un fort tribut à la pandémie. Malgré une hausse des tensions entre la Chine et les États Unis, le rebond des marchés chinois s’est accéléré en juillet et début août. En effet, la politique monétaire ne cesse d’être assouplie et les perspectives de reprise sont bien supérieures par rapport au reste du globe De plus, la croissance du PIB chinois a très largement surpassé les prévisions du consensus. Après un fort repli de 6,8 % au premier trimestre, le second trimestre enregistre un rebond de plus de 3 % accompagné de la publication du PMI manufacturier en hausse, venant confirmer la bonne phase de l’économie chinoise.

Comme annoncé en fin d’année dernière par le président chinois, Xi Jinping, la Chine a lancé un nouveau marché boursier, le « STAR Market », afin de concurrencer le Nasdaq américain. Ce nouvel indice a fait ses grands débuts le lundi 20 juillet à Shanghai et l’appétence des investisseurs a été très importante lors de la première séance. Le « Star Market » s’est ainsi envolé de 140 % avec un bond spectaculaire de 400 % pour le fabricant de composants Anji Microelectronics Technology. Pour le moment, l’indice accueille 25 sociétés technologiques et biotechnologiques chinoises. 120 entreprises se sont déjà positionnées pour intégrer l’indice. La Chine affiche donc ses ambitions en réformant ses marchés boursiers et tente de convaincre les futurs champions technologiques de rester sur le sol chinois.

Hormis la Chine, les autres pays émergents ont également continué d’assouplir leurs politiques monétaires grâce à des baisses de taux par les banques centrales(Afrique du Sud, Hongrie, Indonésie, Russie, Colombie) et des rachats d’actifs plus importants (Hongrie et Indonésie). Pour prendre ces décisions, les banques centrales des différents pays ont bien été aidées par la faiblesse du dollar et une inflation modérée pour certains pays. La Turquie reste la zone d’ombre des pays émergents, avec des difficultés grandissantes de financements extérieurs et des tensions géopolitiques avec la France et la Grèce notamment. La devise turque est donc sous pression constante

… sur les marchés actions et marchés de taux

Les marchés actions ont continué leur progression au cours de l’été, avec une hausse beaucoup plus marquée des indices américains et asiatiques qu’en Europe. Sur la période 30/06/2020 au 31/08/2020 le NASDAQ a progressé de 17,22 %, le MSCI China a gagné 15,71 % tandis que l’Euro Stoxx 50 affichait une faible progression de 1,63 %. La situation sanitaire rythme toujours l’évolution court terme des indices pays. Alors que les États Unis ont connu une baisse du nombre de cas au cours de l’été, l’Europe a été impacté par une résurgence du virus, ce qui a entraîné un certain nombre de re confinements locaux (UK, Espagne. De plus, la perception d’une accélération de croissance plus élevée aux États Unis, indiquée par les PMI flash en août (54,7 pour les USA et 51,6 pour la zone euro) favorise les actifs américains. Les actifs de croissance ont continué à être recherchés dans un environnement de taux très bas mais ont aussi été supportés par des résultats de bénéfices meilleurs (ou moins mauvais) qu’attendus.

L’or bénéficie de son rôle de valeur refuge devant cette situation sanitaire non maîtrisée et dépasse ainsi la barre des 2 000 dollars au début du mois d’août et signe ainsi une progression de plus de 20 % sur l’été.

Les taux gouvernementaux ont connu peu d’évolution cet été, supportés par le discours très accommodant des banquiers centraux lors de la réunion de Jackson Hole fin août. Ces derniers ont indiqué que les taux allaient rester bas très longtemps, même en cas de résurgence de l’inflation. Les spreads de crédit ont également continué leur contraction dans le sillage du retour de l’appétence au risque ces derniers mois, comme en témoigne la nouvelle baisse du spread de l’Italie contre l’Allemagne qui revient progressivement sur des niveaux d’avant crise.

La baisse de l’écart de taux USA/Allemagne a alimenté la baisse du dollar, dont le cours a reculé de près de 6 contre les devises principales, pour revenir à un niveau de 1,20 contre l’euro.

Achevé de rédiger le 2 septembre 2020.

Avertissement :

Cette note est réalisée par Primonial Portfolio Solutions (un service de Primonial SAS dédié à l’étude de solutions d’allocation). Elle est diffusée exclusivement par Primonial et est à destination exclusive des professionnels de la gestion de patrimoine. Ni le document, ni les information contenues dans ce document ne peuvent être considérés comme un conseil en investissement, une proposition d'investissement, une offre ou une sollicitation d'achat, de souscription ou de vente d'un instrument financier ou de tout autre support d'investissement. Par ailleurs, les appréciations formulées reflètent l’opinion de leurs auteurs à la date de publication et sont susceptibles d’évoluer ultérieurement. Les informations mentionnées proviennent de différentes sources réputées fiables Primonial ne peut garantir leur exactitude et leur exhaustivité et ne peut être tenue pour responsable d'éventuelles erreurs ou omissions liées à ces sources, ni des pertes directes ou indirectes qu'elles pourraient provoquer. Par ailleurs, les fonds sont exposés à un risque en capital lié à la prise de certains risques sur les actions, les obligations et les taux. Pour plus d’informations sur les risques, se référer à la documentation commerciale et réglementaire en vigueur des fonds concernés. La présente publication ne peut être reproduite, totalement ou partiellement, diffusée ou distribuée à des tiers.

Votre avis nous intéresse

Un commentaire, une idée ou une question ? Partagez les avec nous !

Votre commentaire

Format .png, .jpg, .pdf

Si vous souhaitez être recontacté(e) suite à votre message, laissez nous votre adresse mail (optionnel).

* Champs obligatoire

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.