Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Vous pouvez aussi nous joindre par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Publié le 08.04.2021

Les prix de l’immobilier parisien continuent de baisser

Depuis déjà 8 mois les prix de l’immobilier baissent dans Paris intra-muros. Tous les arrondissements sont touchés à l’exception du 8ème et du 18ème où les prix restent stables sur la période.

La région parisienne est et restera l’une des régions les plus attractives de France, en témoigne l’augmentation continue des prix de l’immobilier en petite et grande couronne avec des augmentations respectives de 0,3 % et 0,4 % sur le seul mois de mars. Une tendance assez paradoxale lorsqu’on sait que les prix de l’immobilier à Paris intra-muros ont diminué de 0,5 % en mars et de 1,3 % depuis le début de l’année 2021 selon les chiffres de l'indice des prix de l'immobilier (IPI) Meilleurs Agents.

Les prix n’ont pas augmenté uniformément sur l’ensemble des département franciliens, ceux dont les prix étaient déjà les plus élevés ont enregistré une plus faible hausse. Ainsi, le département des Yvelines n’a enregistré qu’une hausse de 1,3 % depuis 1 an. Le département ayant enregistré la plus forte hausse est l’Essonne avec une augmentation des prix de 3,8 % depuis un an suivi du Val d’Oise (+3,7 %) et de la Seine-Saint-Denis (+3,6 %).

Deux raisons expliquent cette hausse des prix de l’immobilier en banlieue. La première est que les prix de l’immobilier à Paris intra-muros n’ont cessé d’augmenter depuis 5 ans. De nombreux acquéreurs ont donc dû s’orienter vers la banlieue économiquement plus attractive. La seconde est que les différents confinements mis en place pour faire face à la pandémie de COVID-19 ont bouleversé les attentes des Franciliens en matière de logement, exit les petits appartements proches du centre-ville. Ce sont maintenant les maisons avec jardin en banlieue qui sont les plus recherchées.

En savoir plus