Appelez nos conseillers

Renseignement, information, prise de rendez-vous : nos conseillers sont à votre écoute.

0 800 881 888

Appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 9h à 21h, et le samedi de 9h à 17h.

Être rappelé

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions vous apporter la meilleure réponse possible.

Vos projets de vie et d'investissement sont importants : nous vous apporterons les réponses et conseils les plus adaptés.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions la traiter au mieux.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Nadine Trémollières - Publié le 30.03.2021

Les marchés actions avancent en ordre dispersé, à l'image des campagnes de vaccination dans le monde

Période du 15 au 26 mars 2021

Environnement économique et politique : les dernières informations

• Selon les dernières données officielles, plus de 124 millions de cas d’infection à la Covid-19 ont été recensés à l’échelle mondiale et le bilan des décès s’établit désormais à 2,7 millions de morts. Sur le plan de la vaccination, 535 millions de doses ont été administrées, dont 143 millions aux États-Unis. En France, la proportion de la population ayant reçu une première injection s’élève à 11,5 % (en ligne avec la moyenne européenne), ce qui représente environ 7,5 millions de doses.

• Outre-Atlantique, le Président Biden, qui avait promis 100 millions de doses dans les 100 premiers jours de sa présidence, vient de rehausser cet objectif pour le porter à 200 millions.

• En Europe, les restrictions de mobilité mises en place par les différents États ne semblent pas faire baisser l’accélération de nouveaux cas et les campagnes de vaccination peinent à se déployer faute de doses disponibles. Le prochain trimestre devrait être plus favorable, avec un triplement des doses disponibles au sein de la zone européenne (360 millions de doses sont ainsi attendues contre 104 millions au premier trimestre).


Marchés financiers

• Les marchés financiers ont faiblement progressé sur la quinzaine passée et affichent des performances en ordre dispersé.Les actions mondiales (MSCI World en USD) sont pratiquement à l’équilibre, avec un gain de 0,34 %. Du côté des marchés américains, le S&P 500 a progressé de 0,83 %, tandis que le Nasdaq reculait de 1,34 % sur la période. Les taux d’intérêt aux États-Unis continuent d’être l’indicateur le plus suivi par les investisseurs et la partie longue de la courbe des taux reste sous tension, même si les derniers jours semblent avoir marqué une pause. Le taux à 10 ans a atteint un plus haut à 1,75 % avant de reperdre récemment une dizaine de points de base. Le récent discours de Jerome Powell a entériné l’absence d’intervention de la FED à court terme, qui ne semble pas être préoccupée outre mesure par cette pentification de la courbe des taux. Côté européen, les actions ont continué leur rattrapage avec des évolutions disparates selon les pays. Alors que l’indice global MSCI Europe progressait de 1,10 % sur la quinzaine, l’indice français (CAC 40) reculait de 0,83 %. La rotation cyclique qui s’est engagée depuis plusieurs semaines semble se ralentir, avec une recherche plus importante de dossiers défensifs attestant du moindre appétit des investisseurs pour le risque.

• Du côté des taux, la Banque centrale européenne, semble avoir une politique plus proactive par rapport à son homologue américaineet l’augmentation des achats d’obligations dans le cadre du PEPP (Pandemic Emergency Purchase Programme) a permis de faire repartir à la baisse les taux européens. L’écart qui résulte entre les taux américains et les taux européens a entraîné une hausse du dollar contre l’euro, mais aussi contre les devises émergentes.

• Cette hausse du dollar a contribué à accentuer la pression sur les actions émergentes, qui ont abandonné près de 3 % sur la période. Cette baisse a été plus Importante sur les actions chinoises (-4,50 % pour le MSCI China), faisant passer l’indice en territoire négatif depuis le début de l’année (-0,60 %). Les prises de profits sur le secteur technologique mondial, particulièrement affecté par la hausse des taux longs, explique cette baisse. Néanmoins, des facteurs plus inhérents à la Chine sont aussi à prendre en compte. En héritage de l’ère Trump, certaines entreprises chinoises font face à des menaces de « delisting » de leurs actions sur les bourses américaines, et de régulation renforcée de la part de Pékin ;

• L’Amérique latine a connu récemment un rebond significatif des contaminations, qui s’est traduit par une rechute de l’activité et par un recul généralisé de ses bourses. Enfin, la Turquie vient de limoger, pour la deuxième fois consécutive, le Président de la banque centrale, qui, pour protéger sa devise montait ses taux d’intérêt. Or, cette politique a fortement déplu à Erdogan.

• Les indicateurs macroéconomiques sont toujours bien orientés et laissent entrevoir une croissance forte en 2021, même si cette reprise sera plus hétérogène en fonction des zones. Le PMI composite de la zone euro est repassé au-dessus de 50, seuil délimitant contraction et expansion de l’activité. Ce résultat a été obtenu grâce à un fort rebond de la composante manufacturière, tandis que le PMI services demeure sous le seuil des 50, démontrant que les restrictions sanitaires et la politique du « stop and go » érodent la confiance des consommateurs. L’accélération de la vaccination attendue au deuxième trimestre laisse entrevoir une embellie forte dans la zone euro dès le 3e trimestre 2021.
Les chiffres de croissance américains sont plus forts sur la composante service et la confiance du consommateur est remontée grâce au plan Biden, qui vise en priorité les ménages américains par le biais de distributions directes de chèques. On peut ainsi espérer un puissant rebond de la consommation outre-Atlantique une fois que l’immunité collective sera atteinte. Les consommateurs disposent en effet d’une épargne importante.

Achevé de rédiger le 30/03/2021.

Les articles publiés sur ce blog ont été rédigés par Primonial et ont un objectif exclusivement informatif. Ils n'ont pas vocation à être exhaustifs et gardent un caractère général. Par ailleurs, les appréciations formulées reflètent l’opinion de leurs auteurs à la date de publication et sont susceptibles d’évoluer ultérieurement.


Ni les articles, ni les informations contenues dans ces derniers ne peuvent être considérés comme un conseil en investissement, une proposition d'investissement, une offre ou une sollicitation d'achat, de souscription ou de vente d'un instrument financier ou de tout autre produit et support d'investissement.


Les informations d’ordre juridique et fiscal contenues dans ce document sont à jour au moment de sa parution et sont susceptibles d’être modifiées ultérieurement. Les simulations présentées ont été réalisées en fonction d’hypothèses financières et la réglementation en vigueur à ce jour, ces éléments sont susceptibles d’évoluer. Les informations contenues dans ce document ont été prises à des sources considérées comme fiables et à jour au moment de sa parution, cependant leur exactitude ne peut être garantie.


Nadine Trémollières

Directeur Primonial Portfolio Solutions

L'analyse