Appelez nos conseillers

Renseignement, information, prise de rendez-vous : nos conseillers sont à votre écoute.

0 800 881 888

Appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 9h à 21h, et le samedi de 9h à 17h.

Être rappelé

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions vous apporter la meilleure réponse possible.

Vos projets de vie et d'investissement sont importants : nous vous apporterons les réponses et conseils les plus adaptés.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions la traiter au mieux.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Les fonds en euros ont de l’avenir s’ils sont innovants

Face à la baisse de leur rendement annuel, les fonds en euros doivent se renouveler. Pour continuer à séduire les épargnants français, l’innovation est la meilleure arme.

Le fonds en euros a longtemps contribué au succès rencontré par l’assurance vie auprès des Français. En 2019, selon la Fédération française de l’assurance (FFA), il représentait ainsi 70 % des montants collectés par les contrats d’assurance vie et même 31 % de l’encours total des épargnants français. Ce support d’investissement présente deux avantages : une garantie du capital net investi (hors frais sur versements et hors fiscalité applicables) et la disponibilité de l’épargne avec une sortie possible à tout moment. En contrepartie, les fonds en euros affichent des performances relativement faibles car ils investissent majoritairement dans des actifs moins risqués tels les emprunts d’État ou les obligations d’entreprises. Mais, depuis quelques années, la performance moyenne des fonds en euros n’est plus au rendez-vous. Le rendement annuel moyen des fonds en euros devrait atteindre 1,4 % en 2019 selon le cabinet Fact & Figures. Pour comparaison, il était de, 1,8 % en 2018 et 2,3 % en 2015 selon la FFA.

Un avenir incertain

Une érosion lente mais continue qui s’explique par la baisse des taux obligataires. En France, le taux de l’Obligation assimilable du Trésor à 10 ans (OAT 10 ans) affiche un taux négatif depuis le mois de juin 2019. Une situation d’autant plus compliquée que l’inflation repart légèrement à la hausse en France. D’après l’Insee, elle s’est élevée, sur un an, à 1,4 % en décembre 2019. Face à une telle tendance, les autorités de régulation ont même appelé les assureurs à la prudence. Bernard Delas, vice-président de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) estime ainsi qu’« il faudra aussi renoncer aux produits en euros offrant à la fois la protection du capital et une liquidité permanente. Les assureurs devront imaginer de nouvelles offres et, étape par étape, habituer leurs clients à prendre une part de risque. C’est une question de pédagogie et d’éducation financière ». Une chose est sûre le mix de sécurité, de liquidité et de rendement doit être repensé.

Pour bien comprendre les mutations en jeu, il faut préciser qu’il n’y a pas un, mais des fonds en euros. Chacun d’entre eux adopte une combinaison d’actifs spécifique. Du fait de leurs caractéristiques habituelles, les obligations, et notamment celles des États, ont naturellement toujours été au cœur des allocations des fonds en euros. Les autres actifs financiers présents dans les fonds en euros ont pour vocation de dynamiser sur la durée le rendement finalement servi aux souscripteurs. Pour garantir la pérennité des fonds en euros, les assureurs renforcent les restrictions sur les nouveaux versements en fixant par exemple un pourcentage minimum à investir en unité de compte1. Un véritable séisme pour l’assurance vie, puisque plus de 70 % des versements se font encore sur le fonds en euros.

Cette nouvelle pousse les acteurs de l’assurance à chercher des solutions innovantes permettant de générer une meilleure espérance de rendement. Les épargnants sont en effet de plus en plus nombreux à analyser leurs contrats et à réfléchir à une nouvelle diversification qui leur permettra d’aller sur des supports qui offriront de meilleurs rendements potentiels. Le premier réflexe à avoir est d’analyser votre contrat d’assurance vie en regardant le taux du fonds en euros. En effet, aujourd’hui il existe d’autres fonds en euros qui performent le marché. En moyenne, les fonds en euros « nouvelle génération » affichaient un rendement moyen de 3 % en 2019, contre 1,8 % pour l’ensemble du marché, selon Les Échos. Parmi ces fonds en euros « nouvelle génération », trois types de fonds se démarquent :

1 - L’investissement en unités de compte présente un risque de perte en capital.

Les fonds en euros à dominante immobilière

La perspective de rendement est issue de l’investissement de plus de 50 % des avoirs dans des actifs immobiliers tels des SCPI, SCI, OPCI. Ces derniers ont l’avantage d’être décorrélés des marchés financiers.

Fonctionnement: les performances de ces supports (SCPI, SCI, OPCI) résident dans leur capacité à sélectionner des actifs immobiliers de qualité et à les gérer efficacement. De plus, la création de valeur passe par la valorisation de patrimoine en investissant dans des zones en devenir ou en rénovant les biens immobiliers. La notion de diversification est également importante : les actifs ne se limitent pas aux immeubles de bureaux. Les investissements s’orientent également vers la santé (cliniques, EHPAD) ou le résidentiel. L’internationalisation des actifs est également une solution de diversification. Chaque fonds en euros a sa stratégie. À vous de choisir celle qui correspond à votre profil.

Le contrat Sérénipierre2 vous permet par exemple de donner une orientation immobilière à votre épargne avec son fonds en euros à capital garanti3 Sécurité Pierre Euro. Ce fonds en euros est investi très majoritairement en immobilier d’entreprises, soit en direct, soit en SCI et SCPI.

2. Primonial Sérénipierre est un contrat d’assurance vie multisupport de groupe commercialisé par Primonial et géré par Suravenir. Il présente, sur la part investie en UC, un risque de perte en capital et de fluctuations à la hausse comme à la baisse. Pour plus de détails, vous référer à la notice du contrat. Suravenir : Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital entièrement libéré de 1.045.000.000,00 €. RCS Brest 330 033 127. Siège social : 232 rue Général Paulet BP 103 29802 Brest Cedex 09. Société mixte régie par le Code des Assurances soumise au contrôle de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) 4 place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris Cedex 09.

3. La garantie en capital porte sur le capital, déduction faite de la fiscalité et des frais versés par l’adhérent.

Les fonds en euros à dominante financière

Ces fonds offrent une garantie totale du capital tout en investissant une partie de leurs actifs (entre 20 % et 40 %) sur les marchés boursiers en vue de dynamiser davantage le potentiel de rendement.

Fonctionnement : entre 60 % et 80 % de l’épargne des fonds en euros dits « dynamiques » est investie sur des actifs classiques à faible risque et à rendement modéré, tandis que le solde est placé sur les marchés actions plus risqués par nature, mais au potentiel de rendement supérieur. Grâce à une gestion dite en coussin et à un système d’effets cliquets qui permet de limiter toute perte éventuelle par une coupure des positions risquées, le capital de départ de même que les intérêts cumulés sont entièrement garantis par l’assureur. Attention néanmoins, certains de ces fonds en euros n’offrent plus de garantie totale. Par exemple, le capital peut être garanti hors frais de gestion.

Par exemple, le contrat d’assurance vie Target+4 donne accès, sous condition d'investissement en unités de compte5, à un fonds en euros innovant, Sécurité Target Euro, exposé à la performance des marchés avec un mode de fonctionnement optimisé.

4. Target+ est un contrat d’assurance vie de groupe à adhésion facultative de type multisupport commercialisé par Primonial, en sa qualité d'intermédiaire en assurances, et assuré par Oradéa Vie (groupe Société Générale), entreprise régie par le code des assurances.

5. ORADÉA VIE ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur. La valeur des unités de compte qui reflète la valeur d’actifs sous-jacents, n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse comme à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Le fonctionnement des unités de compte est décrit dans la Notice d’Information. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Les fonds en euros sur la thématique de l’infrastructure

Ces fonds offrent une garantie totale du capital tout en investissant une partie de leurs actifs dans le secteur des infrastructures. Ces investissements, grâce à leur résilience vis-à-vis du contexte économique et à leur capacité à générer des revenus réguliers, ont vocation à dynamiser le potentiel de rendement du fonds en euros afin de surperformer dans la durée les fonds en euros traditionnels.

Fonctionnement : le fonds en euros est doté d’une poche infrastructures investie dans des projets et/ou sociétés d’infrastructures, et/ou des parts de fonds d'infrastructures. La diversification du portefeuille permet la pérennité d’un rendement attractif. À côté de cela, le fonds est également investi dans une poche obligataire composée d’obligations de sociétés présentant un niveau de risque maîtrisé afin de garantir la sécurité du portefeuille.

Ces fonds innovants sont généralement associés à des règles d’investissement spécifiques. Ainsi, il n’est pas possible de placer tout son argent sur un fonds en euros « dynamique ». Les assureurs fixent un maximum d’investissement à réaliser sur les fonds en euros, le reste étant investi en unités de compte. D’où l’importance d’être bien accompagné pour effectuer son allocation.

En savoir plus pour votre assurance vie

Votre avis nous intéresse

Un commentaire, une idée ou une question ? Partagez les avec nous !

Votre commentaire

Format .png, .jpg, .pdf

Si vous souhaitez être recontacté(e) suite à votre message, laissez nous votre adresse mail (optionnel).

* Champs obligatoire

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.