Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Primonial - Publié le 30.08.2022

Les ETF permettent aux investisseurs de diversifier leurs placements à moindre coût

La popularité des ETF ne se dément pas. Selon l’Observatoire Quantalys, le poids des ETF a doublé en 3 ans et représente 14 % de l’actif total des fonds distribués en Europe à fin 2021. Et cette tendance se reflète dans les portefeuilles des investisseurs particuliers. Mais qu’est-ce qu’un ETF ? Quelles sont ses spécificités et comment peut-on y souscrire ? Pour nous éclairer sur le sujet, nous accueillons aujourd’hui Nadine Trémollières, directrice de Primonial Portfolio Solutions.

Tout d’abord, pouvez-vous nous donner la définition d'un ETF ou d'un tracker ?

Nadine Trémollières. Les ETF, de l’anglais Exchange Traded Funds, sont également connus sous le nom de trackers. Il s’agit de fonds d’investissement créés et gérés par des sociétés de gestion, qui ont pour vocation de répliquer les performances d’un indice, à la hausse comme à la baisse. Ils permettent d’offrir une exposition à de nombreux titres différents via un investissement unique. Les ETF sont cotés en Bourse, au même titre que les actions.

Quels sont les différents types d’ETF ?

N. T. Il existe un très large choix de trackers qui peuvent être investis dans différentes classes d’actifs telles que les actions, les obligations ou encore les matières premières. Si certains ETF permettent d’investir sur un marché ou une région particulière, comme un ETF dédié au CAC 40, d’autres peuvent avoir une stratégie axée sur un secteur d’activité en particulier, comme la santé ou encore les banques.

Et quelles zones géographiques couvrent-ils ?

N. T. Un pays, une région, le monde entier… Toutes les zones géographiques du globe sont couvertes par les ETF. Ils permettent aux investisseurs de diversifier leurs placements et de profiter de dynamiques de marchés différentes.

Les ETF, qu'on appelle aussi fonds indiciels, sont considérés comme un moyen d’investissement passif. Comment se distinguent -ils des fonds de gestion active ?

N. T. La gestion active a pour objectif de surperformer le marché de référence du portefeuille géré. Le gérant va ainsi sélectionner de manière discrétionnaire les actifs sur lesquels il a les plus fortes convictions, notamment au vu de ses anticipations de marché. Ce type de gestion requiert d’avoir une bonne connaissance des entreprises pour déceler celles qui seront susceptibles d'offrir de meilleures performances.

De leur côté, les fonds indiciels ont pour objectif de répliquer fidèlement la performance d'un marché de référence, à la hausse comme à la baisse, en achetant exactement tous les titres d’un indice donné et dans les mêmes proportions. Il n’y a ainsi aucune déviation par rapport à l’indice. Si l’on prend l’exemple d’un ETF CAC 40, celui-ci permettra d’investir instantanément dans les 40 entreprises du CAC.

Cette approche « passive » permet de minimiser le temps alloué à la gestion du portefeuille et d’éviter tout biais émotionnel que l’on peut retrouver dans la gestion active.

Plus globalement, quel est l'intérêt pour un épargnant d'investir dans des ETF ou des trackers ?

N. T. Il y a trois principaux avantages à retenir. Le premier est la diversification. Les ETF permettent d’investir dans de nombreux titres en une seule transaction. Cela permet de répartir instantanément les risques. Ainsi, même avec une somme de départ limitée vous pouvez vous composer un portefeuille d’actifs variés, couvrant diverses clases d’actifs et zones géographiques.

Le second avantage est la liquidité. Comme nous l’avons vu précédemment, les ETF sont cotés en continu en Bourse, ce qui signifie que vous pouvez acheter et vendre des ETF quand vous le souhaitez.

Enfin, le troisième atout est lié aux frais de gestion qui sont très compétitifs. Selon l’observatoire Quantalys, il faut compter en moyenne 0,23 % pour les ETF actions contre 1,61 % pour les fonds actions, soit 7 fois moins. Les frais appliqués à la gestion active doivent être mis en perspective avec la création de valeur du gérant alors que l’ETF ne créera aucune valeur par rapport à son indice de référence.

À noter néanmoins que les ETF sont investis sur les marchés financiers. Ils sont soumis aux évolutions des marchés et peuvent donc présenter un risque de perte en capital. Il est ainsi recommandé aux investisseurs de n’engager que des capitaux dont la perte leur serait sans conséquence.

Quel est l’horizon de placement associé aux ETF ?

N. T. L’investissement dans les ETF correspond d’abord à l’horizon de la classe d’actifs sous-jacente. Pour les ETF actions, du fait des variations des marchés financiers et du risque de perte en capital, la durée recommandée est de 5 ans minimum. D’où l’importance de bien comprendre les produits avant d’investir. Enfin, il est indispensable pour l’investisseur de faire correspondre ses objectifs d’épargne à l’horizon de placement recommandé du produit.

Justement, comment un particulier peut-il acheter et investir dans ces produits ?

N. T. Il est possible d’acheter des parts d’ETF par le biais d’un compte-titres ou d’un PEA. Les ETF peuvent également être éligibles à l'assurance vie sous forme d’unités de compte. La fiscalité applicable dépendra de l’enveloppe accueillant les ETF.

Pour un PEA, les gains réalisés dans cette enveloppe échappent à l’impôt sur le revenu après cinq ans de détention. Vous devrez seulement vous acquitter des prélèvements sociaux, soit 17,2 %. Attention, en cas de retrait avant 5 ans, vous aurez le choix entre le barème progressif de l’impôt sur le revenu et le prélèvement forfaitaire unique (30 %).

Quant au compte-titres, il est soumis au prélèvement forfaitaire unique ou au barème progressif de l’impôt sur le revenu quel que soit la durée de détention.

Enfin, pour l’assurance vie, tant que les sommes restent investies sur votre contrat, aucune fiscalité n’est appliquée. C'est seulement au dénouement du contrat ou en cas de retraits ponctuels que la fiscalité s'applique sur les éventuelles plus-values. Celle-ci dépendra notamment de la durée de détention du contrat.


À propos de l'auteur

Nadine Trémollières - Directrice du Pôle Primonial Portfolio Solutions.

Nadine Trémollières - Primonial Portfolio Solutions

Nadine Trémollières est diplômée de l’ESG. Elle a débuté sa carrière comme Trader à la Caisse des Dépôts et Consignations pendant plus de 10 ans à Paris et à New York. Elle intègre ensuite les équipes d’AXA IM, en qualité de Gestionnaire puis Responsable des marchés de taux émergents avant de rejoindre Pictet AM à Genève en tant que Responsable de la gestion obligataire des produits « Total Return ».

Depuis 2008, elle était Gestionnaire senior multi-asset chez HSBC Global AM à Paris. Nadine Trémollières a rejoint le groupe Primonial en 2014 pour prendre la direction de Stamina AM, société de gestion au sein de la multi-boutique de Primonial (intégrée à La Financière de l’Echiquier fin février 2018). Au printemps 2018, elle prend la direction du Pôle Primonial Portfolio Solutions nouvellement créé.

Pour aller plus loin