Contactez-nous

Publié le 28.10.2022

Le PER, un outil patrimonial à part entière

Grâce à ses nombreux avantages, le plan d’épargne retraite (PER) ne se limite pas à préparer votre retraite. Il est devenu un véritable outil patrimonial qui pourra répondre à vos objectifs et vos besoins. Explications.

Au moment de la retraite, les revenus des Français baissent fortement. Selon une étude publiée par la Drees en 2021, les revenus diminuent en moyenne de 30 %. Pour les professions libérales, cette baisse atteint même 50 %. C’est pourquoi, il est important d’anticiper en épargnant le plus tôt possible. Le PER, mis en place par le gouvernement en 2019, répond à cet objectif. Nous répondons à toutes les questions que vous pourriez vous poser sur cet outil patrimonial.


1-Comment fonctionne le PER ?

Pour bien comprendre toutes les possibilités que ce produit vous offre, revenons sur son fonctionnement. Durant votre vie active, vous versez de l’argent sur votre PER. Vous pouvez soit le faire de façon régulière via des versements programmés, soit de façon ponctuelle en mettant de l’argent quand vous le pouvez via des versements volontaires.

Cette épargne est ensuite placée sur différents supports afin de la faire fructifier. En fonction des supports retenus, votre capital n’est pas forcément garanti. Vous pouvez bénéficier d’une gestion pilotée adaptée à votre horizon d’épargne. Contrairement aux autres produits d’épargne, le PER n’a pas de limite de placements. C’est donc un outil intéressant pour se créer un capital conséquent en vue de sa retraite.

Enfin, au moment de votre retraite, le PER offre plus de souplesse à l’épargnant en lui permettant de choisir entre : le versement d’un capital en une ou plusieurs fois, une sortie en rentes viagères, ou une combinaison de sortie en capital et en rentes. Si vous optez pour la rente, vous obtenez ainsi un revenu régulier complémentaire à votre pension. Attention, le détenteur d’un contrat PER fait face à divers frais tels que les frais d’entrée, les frais de gestion ou les frais d’arbitrage. Il est important de bien les prendre en compte avant de choisir son PER.


2- Est-il possible de récupérer son argent avant son départ à la retraite ?

Oui, mais les cas de déblocage anticipés sont strictement encadrés. Prévus par la loi Pacte, ils sont au nombre de six :

  •  l’affectation des sommes épargnées à l’acquisition de la résidence principale (option non valable pour les sommes issues de versements obligatoires),
  •  le décès du conjoint ou du partenaire de Pacs,
  •  l’invalidité (2ème et 3ème catégorie) du titulaire, de ses enfants, de son conjoint ou de son partenaire de Pacs,
  •  une situation de surendettement,
  •  l’expiration des droits au chômage,
  •  la cessation d’activité non salariée du titulaire à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire.


3- Quelle fiscalité s’applique au PER ?

L’un des principaux avantages du PER individuel est fiscal. Les versements volontaires sont, dans la limite de certains plafonds, déduits de l’assiette de votre impôt sur le revenu. À la sortie, que vous ayez choisi une sortie en capital ou en rente, vous serez imposé. Les versements seront imposés à l’impôt sur le revenu et les plus-values seront soumises au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %. Mais, comme vous toucherez normalement moins d’argent, vous serez normalement moins imposé qu’au moment où vous avez épargné. Vous êtes donc gagnant. Ainsi, plus votre tranche marginale d’imposition est élevée, plus l’économie d’impôt est importante.


4- PER : que se passe-t-il en cas de décès ?

En cas de décès avant 70 ans, vos bénéficiaires pourront profiter de la fiscalité avantageuse de l’assurance vie avec 152 500 euros d’abattement par bénéficiaire. En revanche, en cas de décès après 70 ans, les sommes seront soumises, après un abattement global de 30 500 euros, aux droits de succession. Il peut donc être judicieux, selon votre situation et vos objectifs, de désigner votre conjoint ou votre partenaire de PACS comme bénéficiaire, qui est exonéré de toute fiscalité sur les capitaux décès.


5- Est-il possible d’ouvrir un PER pour un enfant mineur ?

Oui, la loi n’impose pas de condition d’âge minimum pour ouvrir un PER individuel. L’adhésion à un PER pour un mineur est simple. Les représentants légaux (les deux parents ou le tuteur) de l’enfant ouvrent et signent en son nom un plan, comme ils pourraient le faire pour un Livret A ou un contrat d’assurance vie. Le PER peut alors devenir un outil de référence pour aider ses enfants à se constituer une épargne ou anticiper l’acquisition de leur résidence principale (cas de déblocage anticipé du PER) tout en défiscalisant. Concrètement, les parents peuvent souscrire un PER au nom et pour le compte de leur enfant et envisager la déductibilité des versements tant que l’enfant reste rattaché au foyer fiscal.

Cet article fait partie du dossier «Bien préparer sa retraite avec le PER ».


Pour en savoir plus

Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Newsletter

Recevez l’actualité patrimoniale et financière décryptée par les experts du groupe Primonial

Suivez-nous