Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Vous pouvez aussi nous joindre par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Primonial - Publié le 15.04.2020

La donation partage

La donation-partage est un acte notarié qui permet d’anticiper sa succession, en répartissant tout ou partie de son patrimoine entre ses héritiers de son vivant. L’opération permet de prévenir les conflits qui pourraient naître lors du partage de l’héritage, le tout dans un cadre fiscal très avantageux. L’opération peut être réalisée par un seul parent ou par les deux conjointement, au profit des enfants, des petits-enfants ou, en l’absence d’enfants, des frères, sœurs, oncles, tantes, cousins et cousines.

Un outil pour limiter les conflits

Les donations consenties à vos enfants constituent une avance sur leur part d’héritage, sauf exception. À votre décès, ils devront les « rapporter » dans votre succession, ce qui permettra de rétablir l’égalité entre eux. Problème, si certains biens donnés ont pris de la valeur depuis la donation, la part d’héritage de l’enfant qui les a reçus sera réduite d’autant.

Avec une donation-partage, il n’y a pas de prise en compte de l’évolution de la valeur depuis le jour de la donation puisqu’elle est figée au jour de la signature de l’acte, les biens objets de la donation n’étant pas rapportables. À votre décès, le partage de votre patrimoine ne portera que sur vos autres biens, si vous en avez.


La fiscalité des donations

La donation-partage profite des mêmes abattements, pour le calcul des droits dus à l’Administration fiscale, que ceux applicables aux donations simples. Chaque parent peut transmettre par donation à chacun de ses enfants 100 000 € en franchise de droits. Entre grand-parent et petit-enfant, l’abattement est de 31 865 €. Un abattement supplémentaire de 159 325 € s’applique en faveur des donataires handicapés, quel que soit leur lien de parenté avec le donateur. Ces abattements se reconstituent tous les 15 ans1.

1Art. 779 du CGI

Donner sans se démunir

La donation-partage peut porter sur tous types de biens. Elle peut aussi ne porter que sur la nue-propriété de vos biens. Dans ce cas, vous en conservez l’usufruit durant votre vie, ce qui vous laisse la possibilité d’utiliser vos biens ou de les louer pour en tirer des revenus. Vous réduisez aussi le coût fiscal de l’opération car la valeur de la donation-partage est réduite à une fraction seulement de la valeur en pleine propriété des biens transmis. De plus, à votre décès, votre usufruit s’éteindra et vos enfants nus-propriétaires deviendront propriétaires à part entière sans droits supplémentaires à payer à l’Administration fiscale.

Les articles publiés sur ce blog ont été rédigés par Primonial et ont un objectif exclusivement informatif. Ils n'ont pas vocation à être exhaustifs et gardent un caractère général. Par ailleurs, les appréciations formulées reflètent l’opinion de leurs auteurs à la date de publication et sont susceptibles d’évoluer ultérieurement.

Ni les articles, ni les informations contenues dans ces derniers ne peuvent être considérés comme un conseil en investissement, une proposition d'investissement, une offre ou une sollicitation d'achat, de souscription ou de vente d'un instrument financier ou de tout autre produit et support d'investissement.

Les informations d’ordre juridique et fiscal contenues dans ce document sont à jour au moment de sa parution et sont susceptibles d’être modifiées ultérieurement. Les simulations présentées ont été réalisées en fonction d’hypothèses financières et la réglementation en vigueur à ce jour, ces éléments sont susceptibles d’évoluer. Les informations contenues dans ce document ont été prises à des sources considérées comme fiables et à jour au moment de sa parution, cependant leur exactitude ne peut être garantie.

Contactez-nous