Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Primonial - Publié le 02.08.2022

La croissance économique revue à la baisse pour 2022

Affecté par la guerre en Ukraine et la crise énergétique, le PIB français ne devrait finalement progresser que de 2,4 % en 2022, selon l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). La croissance mondiale serait également impactée

Selon les premières prévisions de la Banque de France, la croissance française devait progresser de 3,6 % en 2022, un scénario établi avant que n’intervienne le conflit russo-ukrainien. D’après le dernier rapport de l’OFCE publié début juillet, il faudrait s’attendre à une croissance du PIB de 2,4 % sur 2022 et de 1 % sur 2023.

La crise des prix de l’énergie n’a été que renforcée par la guerre en Ukraine. Depuis l’été 2021, les prix du gaz et des autres énergies fossiles volent de record en record en Europe. Le prix du pétrole a ainsi dépassé les 100 dollars le baril au mois de mars. Cette hausse des prix de l’énergie impacte directement la consommation des ménages qui, à son tour, influe sur la croissance.

La France n’est pas la seule à être touchée par ce ralentissement économique. Selon les récentes estimations de l’OCDE, les prévisions de croissance 2022 pour la zone euro ont été réduites à 2,6 % contre 4,3 % en décembre dernier. Même tendance pour les États-Unis et la Chine qui devraient voir leur PIB progresser de 2,5 % et 4,4 % respectivement. Plus globalement, la croissance mondiale initialement prévue à 4,5 % pour 2022, se voit ralentir à 3 %.


Pour en savoir plus