Contactez-nous

Par L'Obs - Publié le 16.11.2023

Investissement : l'attrait des JO

A l’approche des Jeux olympiques, on peut être tenté d’acheter un logement dans une des villes de Seine-Saint-Denis qui accueilleront les épreuves. Mais est-ce une bonne idée?

Bon nombre d’investisseurs s’interrogent sur l’opportunité d’acheter dans les villes qui accueilleront les Jeux olympiques de 2024, comme, en Seine-Saint-Denis, Aubervilliers, Saint-Ouen ou Saint-Denis. Il faut dire que, sur Airbnb, les biens proposés à la location durant la compétition dans le département sont proposés à 300 voire 500 €... la nuitée. L’étude Deloitte commandée par Airbnb et publiée en avril 2023 prédit que les Franciliens qui mettront leur logement en location pendant les Jeux pourront empocher près de 2 000 € de revenus. « Pour les retardataires, il est toujours possible d’investir, mais mieux vaut d’abord rechercher un artisan capable de faire des travaux rapidement, car il y a beaucoup de passoires énergétiques », souligne Elodie Frémont, notaire à Paris. Le département compte en effet de nombreux logements classés G+ au diagnostic de performance énergétique et déjà interdits à la location. Par ailleurs, si la stratégie de se lancer dans la location saisonnière à l’occasion des JO peut être payante, elle demeure risquée. Car ce type de location est dans le viseur des pouvoirs publics. Si les discussions vont encore bon train à l’Assemblée nationale autour de la fiscalité à lui appliquer, une chose paraît sûre : l’abattement fiscal de 71% pour les meublés de tourisme vit ses dernières heures. Un contexte défavorable auquel peut s’ajouter la crainte de voir la location saisonnière soumise à des restrictions de plus en plus nombreuses. Pour investir intelligemment, mieux vaut penser au Grand Paris Express. « Les transports sont un vecteur de valorisation de l’immobilier, qui pousse les communes à se développer », note Olivier Princivalle, président de la Fnaim du Grand Paris. L’arrivée de nouvelles gares s’accompagnera d’investissements massifs pour la rénovation urbaine sur le territoire. Ainsi, la ville d’Aubervilliers vient d’obtenir une dotation supplémentaire de 35 millions d’euros, qui s’ajoute aux 143 millions obtenus l’année dernière pour rénover et repenser les quartiers de la Villette - Quatre-Chemins et Emile Dubois - La Maladrerie. À Saint-Ouen, le quartier en clavé d’Arago va être transformé par la municipalité. Et, à Bobigny, qui sera traversée par la future ligne 15, 1080 logements neufs sont en cours de construction pour accueillir dans les années à venir près de 2 500 nouveaux habitants.

Il faut se positionner près des aves de transports à venir

Les investisseurs sont-ils frileux à l'idée d’acheter en Seine-Saint-Denis sont-ils frileux à l’idée de Saint-Denis ? Une partie d’entre eux, oui, mais cela rappelle les réticences de certains quand il s’agissait d’investir à Asnières ou Clichy il y a trente ans. Aujourd’hui, lorsqu’on voit les prix et les travaux de rénovation urbaine réalisés dans ces villes, on se dit que ceux qui se sont lancés avaient raison d’y croire. C’est la même chose en Seine-Saint-Denis. Et, si les investisseurs voient la loi climat et résilience comme une opportunité pour acheter pas cher et rénover le parc plutôt que comme une contrainte, ils vont y gagner. Quelles sont les forces du département pour attirer les investisseurs ? Outre les JO, ce département est un pont entre Paris et Roissy-Charles-de-Gaulle. Il y a là une zone industrielle et commerciale qui suit le tracé du RER B, et qui va profiter du Grand Paris. Les investisseurs ont tout intérêt à se positionner près des axes des transports à venir sur ce territoire où beaucoup de constructions sont prévues.

- Stéphane Van Huffel, cofondateur de Netinvestissement.

Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Newsletter

Recevez l’actualité patrimoniale et financière décryptée par les experts du groupe Primonial

Suivez-nous