Contactez-nous

Tout savoir sur les SCPI : notre guide gratuit !

Demandez le guide

Par Primonial - Publié le 13.03.2023

Investir dans des SCPI

En souscrivant des parts de Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI), il est possible d’investir dans l’immobilier locatif avec une mise réduite, sans passer devant un notaire et sans contrainte de gestion.

Investir dans des SCPI

> Définition des SCPI : investir dans la pierre sans les contraintes de gestion


Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) sont une solution intéressante. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Ce sont des organismes de placements collectifs dont l’objet est l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier pour le compte d’investisseurs particuliers ou institutionnels.

Distribuées par la plupart des banques et des assureurs ou par des sociétés spécialisées, les parts de SCPI sont vendues entre 200 euros et 1 000 euros en moyenne. Il faut généralement en souscrire un minimum, cinq ou 10 par exemple. Elles permettent d’investir dans l’immobilier tertiaire (bureaux, commerces, cliniques, hôpitaux privés…) ou résidentiel (logements, résidences-services…).


> Un placement en SCPI ? Un investissement à long terme


Rendement des SCPI : en 2022, le taux de distribution moyen délivré, toutes catégories confondues, a été de 4,53 %(1)


Ce placement investi en immobilier est considéré comme peu liquide et doit être envisagé dans une optique de long terme. La durée de détention conseillée varie entre 8 et 15 ans. Les revenus potentiels de la SCPI ainsi que la valeur des parts et leur liquidité peuvent varier à la hausse ou à la baisse en fonction de la conjoncture économique et immobilière.

À savoir : la société de gestion ne garantit aucun objectif de rentabilité ni de protection du capital investi. Elle ne garantit pas non plus le rachat des parts. Pour le souscripteur, il y a donc un risque de perdre l’épargne investie.










Fonctionnement des SCPI : autre avantage, la « pierre papier » permet d’investir dans l’immobilier locatif sans ses contraintes


C’est la SCPI qui acquiert le patrimoine immobilier avec l’épargne collectée, qui recouvre et distribue les loyers, négocie les baux, fait réaliser les travaux nécessaires, etc. Les investissements sont généralement diversifiés, réalisés partout en France, voire à l’étranger, et loués à des centaines de locataires différents, ce qui limite les risques locatifs.

Vous pouvez également réaliser l’achat de parts de SCPI à crédit. Cette solution vous permet de réduire l’imposition des revenus générés par vos parts grâce à la déduction des intérêts d’emprunt.

Elle comporte néanmoins des risques. Un crédit vous engage et doit être remboursé : vérifiez donc vos capacités de remboursement avant de vous engager. Le souscripteur ne doit pas tenir compte exclusivement des revenus provenant de la SCPI, compte tenu de leur caractère aléatoire, pour faire face à ses obligations de remboursement. En cas de défaillance au remboursement du prêt consenti, les parts de la SCPI pourraient devoir être vendues, pouvant entraîner une perte de capital. En cas de vente des parts de la SCPI à un prix décoté, l’associé devra compenser la différence éventuelle existant entre le capital restant dû (en vue de rembourser le solde du prêt) et le montant issu de la vente de ses parts.



(1) Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.


Les articles publiés sur ce blog ont été rédigés par Primonial et ont un objectif exclusivement informatif. Ils n'ont pas vocation à être exhaustifs et gardent un caractère général. Par ailleurs, les appréciations formulées reflètent l’opinion de leurs auteurs à la date de publication et sont susceptibles d’évoluer ultérieurement.

Ni les articles, ni les informations contenues dans ces derniers ne peuvent être considérés comme un conseil en investissement, une proposition d'investissement, une offre ou une sollicitation d'achat, de souscription ou de vente d'un instrument financier ou de tout autre produit et support d'investissement.

Les informations d’ordre juridique et fiscal contenues dans ce document sont à jour au moment de sa parution et sont susceptibles d’être modifiées ultérieurement. Les simulations présentées ont été réalisées en fonction d’hypothèses financières et la réglementation en vigueur à ce jour, ces éléments sont susceptibles d’évoluer. Les informations contenues dans ce document ont été prises à des sources considérées comme fiables et à jour au moment de sa parution, cependant leur exactitude ne peut être garantie.


Primonial vous aide

Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Newsletter

Recevez l’actualité patrimoniale et financière décryptée par les experts du groupe Primonial

Suivez-nous