Contactez-nous

Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Publié le 28.06.2022

Inflation : quel impact sur mon épargne ?

En seulement quelques mois, l’inflation a fait son grand retour. Et les prévisions indiquent qu’elle devrait se maintenir à un niveau proche de 5 % au moins jusqu’à fin 2023. Au-delà du pouvoir d’achat, cette situation aura un impact profond sur l’épargne. Explications.

Les origines de l’inflation

Cette inflation s’explique par trois facteurs. Le premier est la désorganisation des chaînes de production et de livraison à la suite de la crise sanitaire de 2020. Le second est la guerre en Ukraine qui a entraîné des hausses de prix importantes sur l’énergie, les métaux ou les matières premières agricoles. Ces deux facteurs conjoncturels mettent en exergue un facteur plus structurel : la transition écologique qui impacte directement les prix de l’énergie et des matières premières.

Cette transition provoque des ajustements violents entre l’offre et la demande, qui vont pousser les prix à la hausse. Par exemple, les producteurs de pétrole hésitent aujourd’hui à investir dans de nouveaux gisements, ce qui contribue à la rareté de l’offre et entraîne indirectement les prix à la hausse.

Ces trois facteurs ont un impact direct sur le prix des matières premières. Or, elles sont à la base de tous les types de production. Leurs hausses se répercutent donc sur les biens finis et les services. C’est ce qui explique le fait que l’inflation a connu une évolution aussi rapide. Reste désormais à savoir si elle va se traduire par une hausse importante des salaires qui, le cas échéant, pourrait avoir un effet amplificateur.

En effet, les entreprises devront immanquablement répercuter la hausse du coût des charges salariales sur les prix de leurs services pour conserver leurs marges. Il est encore trop tôt pour savoir si l’on atteindra ce niveau. En tout cas, au vu des origines de l’inflation, elle devrait encore perdurer à des niveaux élevés. Selon Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, l’inflation devrait rester autour des 5 % jusqu’en 2023 avant de commencer à décliner progressivement.


La valeur de votre épargne

La première conséquence de cette hausse de l’inflation est la baisse du pouvoir d’achat. Un sujet largement traité dans les médias. Néanmoins, l’inflation a également un impact non négligeable sur votre épargne. Prenons un exemple pour bien comprendre le phénomène.

Imaginons que vous disposiez il y a un an d’une somme de 20 000 euros et que vous souhaitiez acheter une voiture de cette valeur. Pour une raison ou une autre, vous n’avez finalement pas réalisé ce projet et avez laissé votre argent sur un livret A. Durant un an, votre épargne a été rémunérée au taux de 1 %. Vous avez donc désormais sur votre compte 20 200 euros. Or, durant cette période, l’inflation a fait augmenter le prix de la voiture de 4 %. Elle coûte donc désormais 20 800 euros. Votre épargne ne vous permet donc plus de l’acheter.


Faire le point sur son allocation

Malgré cette situation, les Français continuent d’épargner massivement dans des produits offrant un faible rendement, comme l’attestent les montants records collectés depuis 2021 sur le livret A et les fonds en euros en assurance vie. Pourtant des solutions existent. Le retour de l’inflation doit être l’occasion pour de nombreux épargnants de vérifier et éventuellement d’ajuster l’allocation de leur épargne.

Cet article fait partie de notre dossier « Comment protéger son épargne face à l’inflation »

En savoir plus

Votre avis nous intéresse

Un commentaire, une idée ou une question ? Partagez les avec nous !

Votre commentaire

Format .png, .jpg, .pdf

Si vous souhaitez être recontacté(e) suite à votre message, laissez nous votre adresse mail (optionnel).

* Champs obligatoire

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.