Appelez nos conseillers

Renseignement, information, prise de rendez-vous : nos conseillers sont à votre écoute.

0 800 881 888

Appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 9h à 21h, et le samedi de 9h à 17h.

Être rappelé

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions vous apporter la meilleure réponse possible.

Vos projets de vie et d'investissement sont importants : nous vous apporterons les réponses et conseils les plus adaptés.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions la traiter au mieux.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Nadine Trémollières - Publié le 20.07.2020

Eclairage marchés - semaine du 13 au 17 juillet 2020

Pour mieux vous accompagner, nous avons décidé de vous partager notre éclairage sur la situation actuelle. Vous y retrouverez notamment notre sélection des principales informations économiques de la semaine écoulée et notre analyse des marchés financiers.

Environnement économique : les dernières informations

  • La pandémie continue malheureusement de progresser, notamment aux États-Unis où un nouveau record a été enregistré jeudi dernier avec 77 000 nouveaux cas, l’épicentre de la contamination ayant migré de l’Est (New York) vers les États de la Floride, du Texas et de la Californie.

  • La détérioration de la situation sanitaire dans les grands États du sud, principalement républicains, peut rendre la réélection du président Trump plus incertaine et explique en partie la baisse du dollar contre l’euro la semaine passée (cours EUR/USD 1,14).

  • Cependant, la recherche médicale avance et les espoirs d’un vaccin se sont reportés sur la biotech américaine Moderna qui va commencer la phase 3 de ses essais cliniques sur un panel de 30 000 personnes dans quelques jours.

Marchés financiers

  • La semaine passée se termine sur une note plutôt positive malgré une certaine détérioration de la situation sanitaire.Ainsi, l’indice des actions mondiales (MSCI World en USD) progresse de 1,60 % sur la semaine et la baisse depuis le début de l’année s’est réduite à moins de 2 %. Les actions américaines continuent leur rebond et affichent une progression de plus de 1,20 % sur la semaine et passent donc en territoire positif depuis le début de l’année (+0,89 %). L’indice S&P 500 est le premier indice géographique majeur à repasser dans le vert en 2020, essentiellement grâce aux performances très positives des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). En effet, sans la contribution de ces mastodontes technologiques, cet indice des 500 plus grosses valeurs serait en recul de plus de 8 %. Nous assistons au même phénomène en Europe, avec certains secteurs qui rebondissent (informatique et télécommunications, technologies, santé, biens de consommation durables) alors que les secteurs traditionnels affichent toujours de fortes baisses. Les marchés européens ont également enregistré de bonnes performances la semaine dernière dans l’attente d’une issue favorable aux négociations européennes, avec des rebonds de plus de 2 % pour les indices actions français et allemands et de plus de 3 % pour les indices italiens et anglais. Cependant, les indices européens accusent toujours des pertes de plus de 8 % depuis le début de l’année, avec des baisses même plus significatives dans les pays les plus touchés par la pandémie (France -13 %, Italie -12 % et Espagne -20 %).

  • Les négociations battent leur plein lors du sommet européen qui se poursuit cette semaine en l’absence d’un accord trouvé au sujet du plan de relance.On s’oriente vers une révision du montant total des subventions qui serait abaissé à 390 milliards d’euros alors que le plan initial avait prévu 500 milliards d’euros. De plus, les États dits « frugaux », avec à leur tête les Pays-Bas, demandent que des conditions d’attribution soient liées à l’obtention de ces prêts pour les pays ne respectant pas l’état de droit, visant particulièrement sur ce point la Hongrie et la Pologne. Ce plan entraînerait, pour la première fois de son histoire, une mutualisation des dettes au sein de l’Union européenne et serait un premier pas pour une politique budgétaire commune.

  • La BCE au cours de son dernier meeting n’a pas modifié ses taux, mais a souligné la faiblesse à venir de l’inflation qui bénéficiera, à la fois de la faiblesse des prix du pétrole, mais aussi de la baisse de la TVA en Allemagne. Le montant de dette rachetée par la BCE au titre du « Programme d'achats d'urgence pandémique » (PEPP) a atteint un montant de 360 milliards d’euros en juin et a permis d’éviter la fragmentation des dettes gouvernementales au sein de la zone. Christine Lagarde a précisé que le montant de l’enveloppe totale (1 350 milliards d’euros) avait vocation a être utilisé en totalité même si l’aversion au risque disparaissait progressivement.

  • Le PIB de la Chine est ressorti en hausse de 3,20 % pour le deuxième trimestre, après une baisse historique de 6,8 % au 1er trimestre 2020. Cependant, la décomposition sectorielle de la croissance démontre un rebond plus marqué du secteur primaire (agriculture, extraction minière) et de la construction par rapport au secteur tertiaire qui reste plus en difficulté.

  • Aux États-Unis, après un fort rebond en juin, le mois de juillet démontre une nouvelle dégradation de l’indice mesurant la confiance des ménages qui chute à 73,2 contre 78,1 en juin. La production industrielle s’accélère en juin et enregistre une hausse de 5,4 % sur le mois mais reste cependant 10 % inférieure au niveau de février 2020.

Achevé de rédiger le 20/07/2020.

Nadine Trémollières

Directeur Primonial Portfolio Solutions

En savoir plus pour votre épargne

Votre avis nous intéresse

Un commentaire, une idée ou une question ? Partagez les avec nous !

Votre commentaire

Format .png, .jpg, .pdf

Si vous souhaitez être recontacté(e) suite à votre message, laissez nous votre adresse mail (optionnel).

* Champs obligatoire

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.