Appelez nos conseillers

Renseignement, information, prise de rendez-vous : nos conseillers sont à votre écoute.

0 800 881 888

Appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 9h à 21h, et le samedi de 9h à 17h.

Être rappelé

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions vous apporter la meilleure réponse possible.

Vos projets de vie et d'investissement sont importants : nous vous apporterons les réponses et conseils les plus adaptés.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions la traiter au mieux.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Eclairage marchés - semaine du 11 au 15 mai 2020

D’une ampleur sans précédent, la crise sanitaire que nous sommes en train de vivre impacte profondément nos économies. En manque de repères, les marchés financiers enregistrent des fluctuations très rapides. C’est pourquoi, pour mieux vous accompagner, nous avons décidé de vous partager notre éclairage sur la situation actuelle sur la semaine du 11 au 15 mai 2020

Environnement économique : les dernières informations

  • Le nombre de nouveaux cas journaliers continue de s’infléchir au sein des pays développés. La circulation du virus semble nettement plus importante aux États-Unis et au Royaume-Uni qu’en zone euro. En Allemagne, trois semaines après le début du déconfinement, le nombre de nouveaux cas journaliers ressort stable et demeure à un faible niveau.

  • Cependant, les déconfinements progressifs dans les pays européens sont encore trop récents pour attester de leur efficacité au vu de la durée d’incubation de la maladie.

  • La croissance allemande a nettement surperformé celle de la France et de manière générale celle de la zone euro au premier trimestre 2020. Le confinement a été moins strict outre-Rhin et des activités qui étaient à l’arrêt dans d’autres pays ont pu se poursuivre.

  • Les États-Unis enregistrent toujours une augmentation significative des inscriptions au chômage toutes les semaines : 3 millions se sont ajoutés la semaine dernière aux 36 millions enregistrés depuis le début de la crise mais la stabilité du taux de chômage démontre que d’anciens chômeurs sont en train de retrouver une activité.

Marchés financiers

  • La semaine passée se termine sur une note négative et ce, dans toutes les zones géographiques. L’indice des actions internationales (MSCI World en USD) baisse de 2,54 % sur la semaine. Les actions américaines abandonnent 2,20 % (S&P 500 en USD). Les actions européennes souffrent encore plus malgré l’amélioration continue de la situation sanitaire et reculent de plus de 4,5 % sur les grandes valeurs (Eurostoxx 50). La France est le pays le plus pénalisé, avec une baisse de 5,80 % sur la semaine pour le CAC 40. Cette différence de comportement des différents marchés boursiers au sein de l’Union européenne reflète la perception de la gestion de la crise au niveau européen. Les actions françaises ont nettement sous-performé les autres bourses européennes au premier trimestre, alors que la situation sanitaire a été plus dramatique en Espagne ou en Italie. L’envolée probable de la dette publique, le ralentissement des réformes ont entraîné un écartement des spreads de taux par rapport à l’Allemagne depuis le début de la crise. Cependant, les taux devraient rester bas, la dette française jouissant toujours d’une bonne réputation et le rating de la France AA ne semble pas être menacé à très court terme par les agences de notation. Toutefois, l'économie française a nettement sous performé celle de ses voisins au premier trimestre. Avec un PIB en baisse de 5,8% le pays a fait pire que l'Espagne et l'Italie, qui pourtant ont mis en place des mesures de confinement plus longues et plus strictes. Les Français ont découvert avec consternation que leur système de santé n'était pas préparé à faire face à une pandémie mondiale. De plus parmi les pays développés, ce sont eux qui sont les plus mécontents de la gestion de la crise par leur gouvernement.

  • Sur le plan international, la baisse des indices observée la semaine dernière a été, en partie, due au retour des discours nationalistes de la part de certains pays. Donald Trump, cherchant à effacer sa gestion plutôt calamiteuse de la crise sanitaire, revient à une attitude très belliqueuse contre la Chine l’accusant d’avoir tout d’abord fabriqué le « Chinese virus » et maintenant de chercher à espionner leurs scientifiques engagés dans une course vers la découverte d’un vaccin. Le Président américain utilise comme à l’accoutumée un nouvel axe de polémique pour restaurer son image et ne pas compromettre sa réélection future.

  • Dans ce contexte, les secteurs les plus exposés à la crise ont sous performé la semaine passée les voyages et loisirs, l’automobile, les valeurs bancaires et même le secteur de l’énergie. Pourtant, le pétrole a continué son rebond sur la semaine avec une progression de plus de 5 % revenant sur des niveaux d’environ 33 dollars le baril pour le Brent.

  • Les valeurs technologiques continuent d’affoler la cote américaine, avec une progression positive depuis le début de l’année (+3 % sur le Nasdaq en USD).

  • L’or a renoué avec une dynamique haussière et s’affiche en hausse de près de 15 % depuis le début de l’année. Les valeurs aurifères en ont profité pour accentuer leur rally.

Achevé de rédiger le 18/05/2020.

Nadine Trémollières

Directeur Primonial Portfolio Solutions

En savoir plus pour votre épargne

Votre avis nous intéresse

Un commentaire, une idée ou une question ? Partagez les avec nous !

Votre commentaire

Format .png, .jpg, .pdf

Si vous souhaitez être recontacté(e) suite à votre message, laissez nous votre adresse mail (optionnel).

* Champs obligatoire

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.