Appelez nos conseillers

Renseignement, information, prise de rendez-vous : nos conseillers sont à votre écoute.

0 800 881 888

Appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 9h à 21h, et le samedi de 9h à 17h.

Être rappelé

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions vous apporter la meilleure réponse possible.

Vos projets de vie et d'investissement sont importants : nous vous apporterons les réponses et conseils les plus adaptés.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions la traiter au mieux.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Eclairage marchés du 30 octobre au 13 novembre 2020

D’une ampleur sans précédent, la crise sanitaire que nous sommes en train de vivre impacte profondément nos économies. C’est pourquoi, pour mieux vous accompagner, nous avons décidé de vous partager notre éclairage de façon régulière. Vous y retrouverez notamment notre sélection des principales informations économiques et notre analyse des marchés financiers du 30 octobre au 13 novembre 2020

Environnement économique : les dernières informations

  • Le 9 novembre, l’annonce faite par les deux laboratoires, Pfizer et BioNTech, quant à une efficacité de 90 % de leur candidat-vaccin anti-Covid-19 suite aux essais cliniques de phase 3, a enflammé les marchés.

  • Cependant, les restrictions sanitaires mises en œuvre au 4e trimestre pour contrer la seconde vague de la pandémie ont pour conséquence d’affaiblir le rebond de croissance entrevu ces derniers mois et de rendre plus incertain le profil de croissance pour 2021.

  • Du côté du Royaume-Uni, la position de Boris Johnson est doublement fragilisée : en interne avec la démission de son conseiller Dominic Commings, adepte d’un Brexit dur, et en externe avec la remise en cause du « magnifique » accord de commerce promis par Donald Trump mais qui ne se matérialisera pas sous une présidence démocrate.

Marchés financiers

  • La quinzaine passée se termine sur une note euphorique et les marchés progressent fortement sur les annonces de Pfizer qu’un vaccin efficace contre la Covid-19 est en voie de développement. L’indice des actions mondiales (MSCI World en USD) fait un bond historique de 10,40 % sur les 2 dernières semaines et le gain enregistré depuis le début de l’année dépasse 8,80 %. Les actions américaines progressent dans cet environnement, mais sousperforment à la hausse les autres marchés mondiaux. Ainsi, le S&P 500 (en USD) affiche un gain de 9,70 %, alors que le Nasdaq recule légèrement sur la dernière semaine (-1,40 %). Malgré cette baisse, l’indice des valeurs technologiques progresse de plus de 37 % depuis le début de l’année. Les marchés émergents profitent également de cette avancée médicale majeure et portent leur performance annuelle à plus de 8 %, dont 7,72 % sur les 13 premiers jours du mois. La plus grosse progression est à mettre au crédit des actions européennes qui bénéficient pleinement de ces très bonnes nouvelles, alors que la zone est confrontée à une seconde vague de Covid-19 l’obligeant à reconfiner une grande partie des économies nationales.

  • Les marchés européens signent une performance historique en progressant de plus de 16 % depuis le début du mois.De plus, les pays qui ont été les plus touchés par cette pandémie signent des hausses très importantes, avec une rotation cyclique évidente. Le CAC 40 gagne plus de 17 % sur les 2 dernières semaines, l’IBEX Espagnol dépasse les 20,70 % et le MIB italien progresse de 16,50 %. En effet, la sous-performance que ces actions européennes ont enregistré depuis le début de l’année tient aussi à la composition de leurs indices qui sur-représentent des secteurs très touchés par l’arrêt des économies. Citons ainsi le tourisme, l’hôtellerie, l’aéronautique, le secteur automobile, la construction et tout le secteur de l’énergie. Certaines de ces valeurs affichaient des pertes dépassant les 50 % à la fin du mois d’octobre.

  • L’annonce de Pfizer et de BioNTech a surpris les investisseurs et a déclenché une violente rotation cyclique vers les valeurs jusque-là délaissées, en apportant un espoir d’une reprise de l’activité économique. Ainsi, des valeurs comme Klépierre et Unibail, qui avaient vu leur valorisation à fin octobre baisser de près de 70 %, rebondissent de plus de 72 % pour la première et de 43 % pour la seconde. Airbus, dont le cours avait été divisé par 2 en 2020, regagne plus de 40 % depuis le début du mois et de nombreuses valeurs suivent ce même mouvement à l’instar de Renault (+38 %), Thales (+42 %) ou encore Total (+31 %).

  • Cette euphorie des places boursières européennes se propage également au secteur bancaire, lui-même très affecté depuis le début de l’année. En moyenne, ce secteur avait chuté de plus de 40 % et le rebond observé ces derniers jours est aussi très fort. Les investisseurs reviennent en effet sur les valeurs bancaires avec l’espoir que la reprise de l’activité se traduira par une hausse des taux d’intérêt, tout au moins sur la partie long terme. Il nous semble que la BCE devrait rester très accommodante pendant longtemps. Mais si les anticipations d’inflation venaient à se redresser dans les prochains mois, cela pourrait accentuer la pente de la courbe des taux et améliorer les marges bénéficiaires des banques mises à mal par ces taux négatifs.

  • Les États-Unis ont levé l’incertitude que constituait l’élection présidentielle du 3 novembre. Même si l’incapacité du Président sortant de reconnaître sa défaite pourrait peser si elle persistait, le marché n’a pas manqué de progresser lors de l’annonce de l’élection de Joe Biden. Et les bonnes nouvelles sur la mise au point d’un vaccin, à un moment où le pays affronte aussi une recrudescence des contaminations à la Covid-19, ont également alimenté la hausse des marchés. Pourtant, le scénario d’une élection américaine très serrée, avec un Congrès divisé, était considéré comme le plus mauvais résultat pour les marchés. Pour justifier cette hausse, la perspective d’une baisse des tensions  géopolitiques et l’absence de virage à gauche sont désormais mentionnées. Les déclarations du leader Républicain au Sénat sur la nécessité de voter un stimulus d’ici la fin de l’année ont également soutenu le sentiment de marché. Cependant, les États-Unis ont plus que jamais besoin de mesures politiques fortes pour affronter cette crise sanitaire aux
    conséquences économiques désastreuses.

Achevé de rédiger le 17/11/2020.

Nadine Trémollières

Directeur Primonial Portfolio Solutions

En savoir plus pour votre patrimoine

Votre avis nous intéresse

Un commentaire, une idée ou une question ? Partagez les avec nous !

Votre commentaire

Format .png, .jpg, .pdf

Si vous souhaitez être recontacté(e) suite à votre message, laissez nous votre adresse mail (optionnel).

* Champs obligatoire

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.