Contactez-nous

Par Primonial - Publié le 31.01.2022

Diversifier son patrimoine en investissant en Bourse

Investir en Bourse ne s’improvise pas. Cet investissement peut s’avérer effectivement très risqué. Il existe plusieurs possibilités d’investir sur les marchés financiers. Certaines vous permettent même de déléguer la gestion. Passage en revue des différentes possibilités qui s’offrent à vous avec le cas de Laurent et Isabelle.

La situation

Laurent et Isabelle viennent de finir de rembourser leur résidence principale. N’ayant pas de nouvelles dépenses en vue, ils aimeraient diversifier leur patrimoine en investissant chaque mois ce qu’ils versaient auparavant dans le remboursement de leur emprunt, soit 2 000 euros par mois. Un ami de Laurent lui a parlé d’investir en Bourse mais, n’ayant pas de connaissances des marchés financiers, ils ne savent pas comment faire.

L’avis du conseiller

Laurent et Isabelle ont raison de s’intéresser aux marchés financiers. Selon les derniers chiffres de l’Autorité des marchés financiers, 400 000 Français ont sauté le pas en 2020. Car, même s’ils peuvent faire peur aux épargnants du fait de leur volatilité, les marchés financiers offrent un bon potentiel de rendement et permettent de diversifier son patrimoine. Il faut néanmoins avoir conscience des risques inhérents. Le risque de perte en capital existe. Voici les principaux produits qui leur permettraient d’investir en Bourse.

  • Le PEA


Créé en 1992 afin d’encourager l’investissement en Bourse des particuliers français, le Plan d’Epargne en Actions (PEA) permet de dynamiser votre épargne à long terme en profitant du potentiel de croissance des marchés actions européens, tout en bénéficiant d’une fiscalité allégée. Seule une personne physique résidente fiscale en France peut souscrire un PEA. Au sein du foyer fiscal, chaque conjoint ou partenaire de Pacs peut souscrire un PEA en son nom. Pour un PEA traditionnel, chaque détenteur peut verser jusqu’à 150 000 euros, soit jusqu’à 300 000 euros pour un couple soumis à une imposition commune.

Les arbitrages réalisés au sein du PEA ne génèrent pas d'imposition sur les plus-values. Cela permet d’adopter une gestion souple et réactive de son investissement, en phase avec la nature même des marchés concernés, dont la tendance peut s’inverser du jour au lendemain. En cas de retrait avant cinq ans, la totalité des gains est imposée au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %, soit 12,8 % au titre de l’imposition sur le revenu et 17,2 % de cotisations sociales. En revanche, les retraits effectués après 5 ans sont exonérés d’impôt sur le revenu et seuls les prélèvements sociaux sont dus.

Étant donné qu’Isabelle et Laurent ne s’y connaissent pas en marchés financiers, ils pourraient opter pour la gestion sous mandat. Cela consiste à déléguer la gestion de votre portefeuille à des professionnels de la gestion. Ces derniers ont toute latitude pour agir et organiser le portefeuille, tout en respectant les orientations que vous aurez fixées. Ainsi, bien que le gérant agisse librement selon ses convictions et ses propres analyses du marché, il s’adapte aux objectifs de chacun, au profil et à l’horizon de placement prédéfinis.

  • L’assurance vie


Vous pouvez également investir sur les marchés financiers via les unités de compte proposées au sein de votre contrat d’assurance vie. Pour définir votre allocation, il faut prendre en compte plusieurs variables et notamment : votre profil d’épargnant, votre objectif patrimonial, votre horizon de placement ou encore votre appétence au risque. En choisissant un contrat multisupport, il est essentiel de savoir que les unités de compte vont fluctuer, à la hausse comme à la baisse, comme tout placement lié aux marchés financiers ; et que, de ce fait, l’investissement dans ces supports présente un risque de perte en capital.

Si vos connaissances sur les marchés financiers ne sont pas suffisantes, vous pouvez, si l’assureur le propose, déléguer la gestion de votre contrat à des experts. Ainsi, après avoir défini votre profil d’investisseur pour vous proposer une allocation adaptée, ils veilleront à ce qu’elle reste toujours en accord avec votre profil d’investissement initial et ce malgré les évolutions des marchés. Deux modes de gestion proposent ce type de prestation :

- la gestion pilotée (appelée également le mandat d’arbitrage),
- la gestion personnalisée (appelée également discrétionnaire ou encore gestion sous mandat).

En revanche, si vous vous sentez suffisamment à l’aise dans l’univers financier, vous pouvez tout à fait opter pour la gestion libre et rester maître de votre allocation. Bien évidemment, votre conseiller sera toujours là pour répondre à toutes vos questions.

  • L’investissement progressif


Face à la volatilité des marchés, il est difficile de savoir quel est le moment le plus opportun pour investir. Pour lisser le prix d’achat et dynamiser votre épargne au sein de votre contrat d’assurance vie, une solution existe néanmoins : l’investissement progressif. Cette solution peut être particulièrement intéressante pour Laurent et Isabelle car ils souhaitent investir tous les mois un montant préétabli. Il existe également des options de gestions tels que le stop loss, l’écrêtage des plus-values ou encore le rééquilibrage automatique. Parlez-en à votre conseiller en gestion de patrimoine, il saura vous indiquer quelles sont les solutions plus intéressantes pour votre situation.

Les bons réflexes à adopter

  • Déterminer l’enveloppe via laquelle vous investirez en Bourse.
  • Choisir le mode de gestion le plus adapté à vos connaissances financières.
  • Faire régulièrement le point pour s’assurer que vos placements correspondent toujours à votre profil de risque et vos objectifs patrimoniaux.

En savoir plus

Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Votre avis nous intéresse

Un commentaire, une idée ou une question ? Partagez les avec nous !

Votre commentaire

Format .png, .jpg, .pdf

Si vous souhaitez être recontacté(e) suite à votre message, laissez nous votre adresse mail (optionnel).

* Champs obligatoire

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

Newsletter

Recevez l’actualité patrimoniale et financière décryptée par les experts du groupe Primonial

Suivez-nous