Contactez-nous !

Egalement par téléphone au 0 800 881 888 du lundi au vendredi de 8h30 à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe).

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement par Primonial. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d'opposition et droit de ne pas faire l'objet d'un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8 rue du Général Foy - 75008 Paris. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Primonial - Publié le 05.01.2022

Comment investir responsable ?

Les Français souhaitent donner du sens à leur épargne en investissant dans des entreprises respectueuses de l’environnement et ayant conscience des enjeux sociaux1. L’investissement socialement responsable, ou ISR, permet de répondre à cette demande. Face aux différentes solutions proposées par les acteurs de la finance, il est difficile de choisir le placement qui correspond le plus à ses convictions. Dans cet article, nous nous concentrerons principalement sur le label ISR. Découvrez les questions à se poser pour y voir plus clair avec Isabelle.

La situation

Isabelle vient de recevoir de ses parents un don manuel de 20 000 euros. Une de ses amis lui a parlé de l’investissement socialement responsable. Cela l’intéresse mais elle se demande de quelle façon elle pourrait le faire et si cela aura un impact sur la performance de son investissement.

L’avis du conseiller

Les Français sont de plus en plus sensibles aux enjeux environnementaux et sociaux. Pour 66 % d’entre eux, les impacts environnementaux et sociaux constituent même un critère important dans le choix de leur épargne1 . Cet intérêt ne se traduit pas encore massivement dans le choix des investissements. Ainsi, en 2020, seulement 9 % des épargnants ont investi dans des fonds labellisés Investissement socialement responsable1. Ce chiffre est néanmoins en forte hause puisqu’il a doublé en trois ans. Cette tendance s’est accentuée depuis le début de la pandémie. Parmi les investisseurs ayant pu épargner depuis le début de la crise sanitaire, près de 25 % déclarent avoir investi dans des supports labellisés ISR.

  • Les labels

Pour accompagner les épargnants, le gouvernement a mis en place deux labels permettant d’identifier les fonds adoptant une démarche durable : le label ISR et le label Greenfin. Créé en 2015 par le ministère de l’Économie et des Finances, le label ISR est attribué aux fonds investissant dans des entreprises aux pratiques responsables en matière environnementale, sociale et de gouvernance. Quant au Label Greenfin, créé par le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer en 2015, il est attribué aux fonds investissant dans l’économie verte et excluant les entreprises opérant dans le secteur nucléaire et les énergies fossiles. À cela s’ajoute également des labels européens. Pour plus de clarté auprès des épargnants, l’Union européenne essaie actuellement de mettre en place une norme commune.


Rien qu’en France, il existe, selon le ministère de l’Économie et des Finances, plus de 650 fonds labellisés ISR. Face à une offre aussi large, il n’est pas évident de faire le bon choix. Voici les trois points clés à suivre pour vous aider à faire le tri.


  • Déterminer vos convictions

Avant de commencer, vous devez d’abord déterminer quels sont les enjeux sociaux ou environnementaux que vous souhaitez soutenir. Votre choix ne sera pas le même si vous préférez investir pour lutter contre le réchauffement climatique ou favoriser l’inclusion sociale. Vos convictions personnelles constituent un excellent moyen de choisir le fonds dans lequel investir. Elles vous aideront à identifier le type de placement à privilégier.


  • Analyser les stratégies d’investissement

La stratégie d’investissement peut varier en fonction du fonds. C’est pourquoi pour faire le bon choix, vous devez analyser la stratégie d’investissement des fonds qui vous intéressent. Il existe trois principales stratégies. La première est l’approche « best-in-class ». Elle consiste à sélectionner les meilleures entreprises de chaque secteur sans en exclure aucun. La deuxième stratégie est l’exclusion. Comme son nom l’indique, cela revient à enlever de l’univers d’investissement les entreprises ne répondant pas à des critères socio-environnementaux minimaux. Enfin, l’approche thématique consiste à investir dans des entreprises présentes dans les secteurs d’activité liés au développement durable.


  • Garder en tête l’aspect financier

Attention néanmoins, ces considérations ne doivent pas vous faire oublier qu’il s’agit avant tout de votre épargne. Comme pour tout placement, votre choix doit prendre en considération l’aspect financier tout en étant lié à vos objectifs d’investissement. Afin de prendre la bonne décision, il est donc important de bien appréhender le risque, le rendement espéré et l’horizon de placement. C’est pourquoi, il est recommandé de vous faire accompagner dans votre choix.

Sachez que depuis le 1er janvier 2020, tous les contrats d’assurance vie doivent détenir au moins une unité de compte labellisées ISR ou une unité de compte verte ou une unité de compte sociale.


ISR et performance

Isabelle s’interroge également sur la performance des placements ISR. Longtemps considérée comme un handicap pour la performance, l’ISR prouve aujourd’hui qu’il peut se montrer compétitive. Les investisseurs utilisent des critères ESG (Environnementaux, sociaux et de gouvernance) capables de refléter les engagements réellement pris. Selon l'Association française de la gestion financière (AFG), « l’investissement socialement responsable (ISR) est un placement qui vise à concilier performance économique et impact social et environnemental en finançant les entreprises et les entités publiques qui contribuent au développement durable quel que soit leur secteur d'activité ». Ainsi, en influençant la gouvernance et le comportement des acteurs, l'ISR favorise une économie responsable.

Selon une étude réalisée par La Financière de l’Échiquier en 2021, la prise en compte des critères ESG favoriserait bien la performance dans la durée. Entre 2010 et 2020, le portefeuille des meilleurs profils ESG a ainsi généré une performance trois fois supérieure à celle des pires profils ESG. La surperformance s’accentue cette année encore, après avoir été multipliée par 2,3 sur 9 ans et par 2,6 sur 10 ans. Une chose est sûre, la prise en compte des critères extra-financiers, si elle est bien intégrée dans les processus de gestion, peut permettre une meilleure compréhension des sociétés grâce à une analyse enrichie. L’ISR amène en effet un éclairage différent. Il permet par exemple d’avoir une meilleure visibilité sur les éventuels risques ou opportunités ESG d’une entreprise.


Les critères ESG

Les critères ESG sont les piliers de l’investissement socialement responsable. Ils permettent une analyse extra-financière des sociétés dans lesquels investir. Grâce à eux, il est ainsi possible d’évaluer l’exercice de la responsabilité des entreprises vis-à-vis de l’environnement et de leurs parties prenantes (salariés, partenaires, sous-traitants et clients).

  • E pour environnemental. Ce critère prend notamment en compte la gestion des déchets, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la prévention des risques environnementaux.

  • S pour social. Ce critère mesure les efforts de l’entreprise pour par exemple prévenir les accidents, améliorer la formation du personnel et le dialogue social.

  • G pour gouvernance. L’objectif est ici de vérifier l’indépendance du conseil d’administration, le fonctionnement la structure de gestion et la présence d’un comité de vérification des comptes.

Les bons réflexes à adopter

  • Déterminer les enjeux sociaux, environnementaux et de gouvernance que vous souhaitez défendre.
  • Comprendre la stratégie d’investissement des fonds qui vous intéressent.
  • Gardez en tête la logique financière de l’investissement
  • Se faire accompagner pour choisir le placement correspondant à vos convictions et s’inscrivant dans vos objectifs patrimoniaux.

1 Enquête menée en 2021 par l’assureur Aviva et l’institut de sondage Odoxa.

En savoir plus

Votre avis nous intéresse

Un commentaire, une idée ou une question ? Partagez les avec nous !

Votre commentaire

Format .png, .jpg, .pdf

Si vous souhaitez être recontacté(e) suite à votre message, laissez nous votre adresse mail (optionnel).

* Champs obligatoire

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.