Appelez nos conseillers

Renseignement, information, prise de rendez-vous : nos conseillers sont à votre écoute.

0 800 881 888

Appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 9h à 12h30, de 14h à 18h.

Être rappelé

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions vous apporter la meilleure réponse possible.

Vos projets de vie et d'investissement sont importants : nous vous apporterons les réponses et conseils les plus adaptés.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Rendez-vous, information, renseignement : laissez-nous un message !

Nos conseillers sont à votre disposition. N'hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions la traiter au mieux.

Pour connaitre et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de données personnelles.

*Champs obligatoires

Les informations personnelles recueillies feront l'objet d'un traitement. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données le concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le responsable des données personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire par email à DDP@primonial.fr ou par courrier à l'adresse Primonial - DDP – 6-8, rue du Général Foy, 75008 Paris. Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre politique de données personnelles.

Par Primonial

Assurance vie, mode d'emploi

Bien qu’étant la solution d’épargne préférée des Français, l’assurance vie demeure encore un mystère pour nombre d’entre eux. En cause, la diversité de l’offre, un mode de fonctionnement compliqué et une fiscalité complexe. On vous aide à y voir plus clair.

Comment fonctionne une assurance vie?

D’après la Fédération Française de l’Assurance (FFA), l’assurance vie représentait, en 2017, 38 % du montant de l’épargne des Français. Un succès qui s’explique par des perspectives de rendement plus intéressantes que les livrets d’épargne classique, tels le livret A et le livret jeune, et par sa fiscalité attractive. Mais pour profiter de ces avantages et choisir le contrat d’assurance vie le plus adapté à ses besoins, encore faut-il bien comprendre son fonctionnement. Les réponses à toutes les questions que vous pouvez vous poser.

Quel type de support choisir ?

Le choix des supports dans lesquels vous allez investir au sein de votre contrat d’assurance vie est orienté en fonction de votre profil, de vos objectifs et du niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. Deux options s’offrent à vous :

  • Les fonds euros

Ils sont investis sur des placements peu risqués. Le capital investi est garanti : l’assureur est tenu de rembourser à l’échéance du contrat le capital versé.

  • Les unités de compte (UC)

Ils permettent de diversifier les investissements sur les marchés financiers. Le capital n’est pas garanti.

Comment alimenter un contrat d’assurance vie ?

Pour alimenter votre contrat d’assurance vie, il existe différents types de cotisations :

Les contrats d’assurance vie à versements programmés

Le souscripteur s'engage à respecter un calendrier de versements mensuels, trimestriels, annuels… Ces contrats d’assurance vie autorisent généralement des versements complémentaires à la convenance du souscripteur.

Les contrats d’assurance vie à versements libres

Ils permettent de décider librement du montant des cotisations et de la date de versement. Toutefois, dans certains contrats d’assurance vie, un montant minimal de cotisation est prévu.

Les contrats à cotisation unique

Une seule cotisation est versée au moment de la souscription. Il est rare d’avoir ce type de contrat sur le marché aujourd’hui.

Quels types de frais s’appliquent ?

Avant de souscrire à une assurance vie, prenez soin de regarder les différents frais qui s’appliqueront à votre contrat. Ces derniers se divisent en cinq catégories :

Les frais de dossiers

De plus en plus rares, les frais de dossier sont fixes et sont payés au moment de la souscription.


Les frais sur versements

Comme son nom l’indique, ils s’appliquent sur les montants versés au moment de la souscription et sur chaque versement postérieur. Ils sont le plus souvent proportionnels au montant du versement.


Les frais de gestion

Ils sont prélevés par les assureurs une fois par an ou une fois par trimestre et oscillent généralement entre 0,5 et 1 % des encours. Ils sont souvent plus élevés sur les unités de compte que sur le fonds en euros.


Les frais d’arbitrage

Ils sont prélevés lorsqu'une somme est transférée d'un support à un autre.


Les frais de sortie

Ils s’appliquent au moment de la sortie du contrat. Si ce n’est pas la norme, quelques compagnies prennent une commission lors des rachats.

Ces informations sont notamment disponibles dans le Document d’Informations Clés de chaque contrat d’assurance vie.

Comment percevoir son capital ?

Vous percevez l’intégralité du capital au moment du dénouement du contrat, soit à son terme en cas de vie de l'assuré, soit avant, en cas de décès. Le capital est alors versé au bénéficiaire du contrat. En cas de besoin de liquidités, il est également possible de percevoir du capital de votre assurance vie avant le dénouement de son contrat. Trois possibilités s’offrent à vous :

Le rachat total

Il vous permet de retirer la totalité de votre capital. Le contrat détermine la valeur de rachat. L’assureur vous en tient informé annuellement.


Les rachats partiels

Ils consistent à retirer une partie de l’argent tout en laissant le reste du capital produire des intérêts. Vous pouvez en définir la fréquence.

Comment sont définis les taux de rémunérations ?

Les supports en euros

Les fonds versés sont garantis. Attention, certains contrats prévoient une garantie en capital frais de gestion déduits. Ils sont capitalisés des intérêts perçus au titre du taux minimum garanti prévu au contrat. D’après la FFA, le taux moyen des fonds en euro s’est élevé à 1,8 % en 2017.


Les supports en unités de compte

Les fonds investis varient en fonction de l’évolution des marchés financiers ou immobiliers de référence. Les fonds ne sont donc pas garantis en capital, seul le nombre d'unités de compte l’est. Selon la FFA, les unités de compte des contrats d’assurance vie ont profité de la bonne performance des marchés financiers et ont rapporté en moyenne 5 % en 2017. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances à venir.

Attention, les frais liés à la gestion du contrat peuvent rapidement entamer sa rentabilité. C’est pourquoi il est important de comparer les performances nettes de frais du contrat et non les performances brutes.

Quelle fiscalité pour l'assurance vie ?

Tous les revenus issus d'un contrat d'assurance vie sont soumis aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS). Le régime fiscal diffère en fonction de la durée du contrat. Voici un tableau référençant les différentes périodes et les taux qui s’appliquent.

Régime fiscal Régime fiscal

Durée du contrat au moment du retrait

Jusqu’au 26 septembre 2017

À partir du 27 septembre 2017

Moins de 4 ans

Imposition au barème progressif de l'impôt sur le revenu,
ou, sur option, au prélèvement libératoire de 15 %

Taux forfaitaire de 12,8 % ou, sur option, barème progressif de l’IR.

Entre 4 et 8 ans

Imposition au barème progressif de l'impôt sur le revenu,
ou, sur option, au prélèvement libératoire de 15 %

Taux forfaitaire de 12,8 % ou
, sur option, barème progressif de l’IR.

Plus de 8 ans

Abattement annuel de 4 600 euros pour un célibataire
et de 9 200 euros pour un couple.
L'excédent éventuel est intégré au barème de l'impôt sur le revenu,
ou, sur option, au prélèvement libératoire de 7,5 %
lors du versement des revenus.

Application du taux dérogatoire de 7,5 % jusqu'à 150 000 euros
puis passage à 12,8 % sur la fraction excédentaire.
Ou sur option, barème progressif de l’IR.

Source : service-public.fr

Primonial vous aide