--
Primonial

Que retenir de la réunion de la Banque Centrale Européenne de jeudi dernier ?

Après la réunion des Banques Centrales fin août à Jackson Hole qui a laissé les investisseurs sur leur faim, faisons le point sur 2 sujets majeurs pour la Banque Centrale Européenne : les suites de la politique de Quantitative Easing (QE) et sur la devise (€).

Après la réunion des Banques Centrales fin août à Jackson Hole qui a laissé les investisseurs sur leur faim puisque aucune nouvelle indication de politique monétaire n’avait été donnée, la réunion du conseil des gouverneurs suivie d’une conférence de presse de Mario Draghi était attendue sur deux sujets majeurs :

  • Tout d’abord sur les suites de la politique de Quantitative Easing (QE), puisque si rien n’est fait, elle s’achèvera à la fin de l’année 2017.
  • Ensuite sur la devise, car l’euro s’est apprécié quasiment en continu depuis le début de l’année, passant de 1.05 à 1.20 face au dollar.

 

Commençons par le QE. La Banque Centrale Européenne a (une nouvelle fois) revu ses prévisions d’inflation à la baisse : 1.5% en 2017, 1.2% en 2018 et 1.5% en 2019 loin de l’objectif de son mandat de 2%. Par ailleurs, elle a revu ses prévisions de croissance à la hausse pour 2017. En l’absence de pression inflationniste, la BCE n’envisage pas de retirer ses mesures accommodantes, à court terme tout du moins. Le conseil des gouverneurs a annoncé qu’à l’automne, il annoncerait les ajustements du QE qu’elle mettra en place à partir de janvier 2018. On peut considérer que la BCE a adopté un ton plutôt accommodant concernant ses mesures non conventionnelles.

 

S’il y a un autre sujet sur lequel la BCE était attendue, c’était bien l’appréciation de sa devise, l’euro.

 

Bien que le pilotage du niveau de l’euro n’appartienne pas officiellement à son mandat, sa force a bien un impact sur l’inflation (par les importations), sur la croissance (par les exportations) et sur les conditions financières de la zone. Elle ne peut donc pas s’en affranchir totalement. Comme l’euro s’est apprécié nettement et rapidement depuis le début de l’année, il est de nature à influencer les décisions de la BCE. Dans son communiqué, la BCE a indiqué : « la volatilité récente du taux de change représente une source d’incertitude qui nécessite une attention particulière car de nature à modifier notre anticipation sur la stabilité des prix à moyen terme ». Malgré cette citation et quelques précisions apportées par Mario Draghi pendant la conférence de presse, l’euro s’est envolé une nouvelle fois pour finir la journée au-delà de 1.20 face au dollar.

 

Quelles conclusions tirer de cette intervention ?

 

Les annonces sur les suites du QE ont eu l’impact attendu : baisse généralisée des taux souverains et réduction des spreads face à l’Allemagne. En revanche, l’euro a continué à s’apprécier malgré des positions spéculatives déjà très tendues (il y a nettement plus d’acheteurs d’euro que de vendeurs sur les contrats dérivés), et malgré un différentiel de taux d’intérêt et de croissance en faveur des USA. La force du momentum semble prendre le dessus sur toutes ces mesures.

Au vu de ces évolutions, nous réduisons notre perspective de légère correction de l’euro face au dollar US et diminuons notre exposition au risque euro-dollar dans le fonds Stamina Patrimoine.

 

 

Achevé de rédiger, le 11 septembre 2017. Source : Stamina Asset Management

Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des performances futures

Les informations contenues dans ce document ont été prises à des sources considérées comme fiables et à jour au moment de sa parution, cependant leur exactitude ne peut être garantie.

Sur le même sujet

  • L'euro a horreur du vide - Stamina AM

    La réunion annuelle des banques centrales a eu lieu la semaine dernière dans le Wyoming. Les attentes étaient fortes vis-à-vis des discours de Janet Yellen et de Mario Draghi. Finalement, l’exercice a surtout servi à réaliser un bilan à l’occasion du dixième anniversaire du début de la crise financière.

    lire la suite
  • Analyse de l'évolution des marchés par Stamina AM - 04/09/2017

    La semaine passée a été riche en publications macro-économiques outre Atlantique. 

    lire la suite
lire plus tard
Que retenir de la réunion de la Banque Centrale Européenne de jeudi dernier ?
envoyer
être rappelé
Nos conseillers sont à votre disposition.
Indiquez le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé (du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h).
Séléctionnez un jour :
Plage horaire :
Pour nous aider à éviter le spam, merci de répondre à la question suivante :

Le groupe Primonial conservera les données recueillies sur ce formulaire. Ces données feront l’objet de traitements informatiques, à des fins commerciales ou d’information, par le groupe Primonial, ses réseaux ou ses partenaires. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à Primonial - Département Conformité - 15/19 Avenue de Suffren 75007 Paris. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.
contactez-nous
par téléphone

0 800 881 888
Du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h

Contactez-nous par e-mail
Pour nous aider à éviter le spam, merci de répondre à la question suivante :

* champs obligatoires
Accéder à votre espace :
Fermer x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposez des contenus adaptés à vos centres d'interêts et mesurer la fréquentation du site

Pour plus d'informations, gérer ou modifier vos paramètres de cookies, cliquez-ici